BusinessDecode BusinessTransportTVWe Love Innovation

L’approche d’Everoad pour réinventer le transport routier de marchandises

Un reportage We Love Innovation de Maxence Fabrion et Joseph Postec

Les camions et les voitures ont beau être dénoncés pour la pollution qu’ils engendrent, plus de 90% des marchandises transitent par la route. Dans ce contexte, optimiser la gestion du fret routier était une évidence pour Maxime Legardez. Cet entrepreneur français, qui a vécu aux quatre coins du globe, notamment en Russie et au Brésil pour le compte de Rocket Internet, a ainsi lancé en 2016 la start-up parisienne Everoad avec un objectif ambitieux : digitaliser le marché du transport routier de marchandises. Un marché qui pèse actuellement plus de 43 milliards d’euros en France et 300 milliards en Europe.

Pour y parvenir, la société a conçu une plateforme visant à rapprocher les expéditeurs des transporteurs. Le service permet ainsi aux expéditeurs de trouver en quelques clics un camion pour transporter leurs marchandises et de suivre leur acheminement en temps réel. Dans le même temps, cela permet aux transporteurs d’optimiser leur flotte et donc de réduire les trajets à vide, avec à la clé un gain de temps et d’argent. A ce jour, la start-up revendique 4 500 transporteurs sur sa plateforme, ce qui représente un réseau de plus de 250 000 poids lourds en Europe.

Découvrez ce reportage consacré à Everoad sur DECODE.Media le réseau des acteurs de l’innovation

La gestion des flux réguliers bientôt majoritaire

Le concept a rapidement séduit des investisseurs de renom. Après avoir levé 2 millions d’euros en 2016, la société a passé la vitesse supérieure un an plus tard en bouclant un tour de table de 16 millions d’euros. Parmi ses investisseurs, Everoad compte notamment Xavier Niel (Free, 42, Station F…), Tony Fadell (Nest), Jacques-Antoine Granjon (Veepee) ou encore Olivier Mathiot (PriceMinister).

Après avoir fait ses gammes dans le transport spot, la start-up monte désormais en puissance dans la prise en charge des flux de transport régulier. Une mutation rendue possible par l’obtention en janvier 2018 du statut de commissionnaire de transport. Aujourd’hui, l’activité de la plateforme se répartie à parts égales entre le transport spot et les flux réguliers, mais la société espère porter la part des flux réguliers à 80% d’ici la fin de l’année. Possédant des bureaux en France et en Pologne, et prochainement en Italie, en Espagne et en Allemagne, Everoad réalise 70% de son chiffre d’affaires en France et 30% à l’international. La part de l’international devrait rapidement progresser malgré la concurrence de géants historiques comme DHL, de start-up, à l’image de Fretlink qui vient de lever 25 millions d’euros, et de nouveaux acteurs comme Uber.

Pour découvrir la mécanique bien huilée d’Everoad, Decode Media est parti à la rencontre de Maxime Legardez, le fondateur et CEO de la start-up, et de son équipe…

Everoad : les données clés

Fondateur : Maxime Legardez
Création : 2016
Siège social : Paris
Activité : transport routier de marchandises
Effectifs : 100 collaborateurs

Maxence Fabrion

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA
Bouton retour en haut de la page
L’approche d’Everoad pour réinventer le transport routier de marchandises
TousAntiCovid : enfin l’heure du vrai démarrage pour l’application de contact tracing du gouvernement ?
Présidentielle américaine: la pression s’accentue sur Facebook et Twitter, convoqués par le Sénat
Facebook
Quelle place pour l’app de rencontre de Facebook en Europe
Retail: à l’approche des fêtes, quelle réponse face à l’évolution des tendances d’achats?
Comment Foncia accélère sa transformation numérique ?
Quand la présidentielle américaine se joue sur Twitch