ActualitéLes levées de fonds

WeWork lève 355 millions de dollars pour devenir le Uber des bureaux

355 millions de dollars: soit le montant impressionnant des fonds que vient de lever la plate-forme de coworking WeWork. Implantée aux Etats-Unis, à Londres, Amsterdam et en Israël, la société est aujourd’hui valorisée à hauteur de 5 milliards de dollars, d’après des sources citées par le Wall Street Journal.

Co-fondée en 2010 par l’américain Adam Neumann, cette société avait dans un premier temps levé 6,85 millions de dollars en janvier 2012. Basée à New-York, elle propose déjà l’équivalent de 148 640 mètres carrés de bureaux à louer, et espère dépasser les 325 000 mètres carrés de surface disponible d’ici la fin de l’année prochaine.

En France, il existe aussi des plates-formes de co-location d’espaces de travail comme eWorky, Deskup, NeoNomade ou BureauxAPartager; mais le nombre de mètres carrés disponible est largement inférieur. Dans un fonctionnement plus traditionnel, on pense également à Regus par exemple.

D’après le journal économique américain, WeWork a dégagé 150 millions de dollars de recettes sur l’année 2014 et envisagerait une introduction en Bourse d’ici 2 à 3 ans.

Crédits photo Une: WeWork

Tags

Adeline Raynal

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
WeWork lève 355 millions de dollars pour devenir le Uber des bureaux
Lutte contre les infox : le CSA demande plus d’efficacité et de transparence aux réseaux sociaux
Coronavirus : Orange limite la casse au premier semestre
Kiosques en ligne : Cafeyn s’offre le Néerlandais Blendle pour devenir un champion européen
Samsung: le confinement propulse le bénéfice net du groupe à près de 4 milliards d’euros
Mode : une course à la digitalisation nécessaire
Malgré Trump, Huawei devient le numéro un mondial des smartphones
Copy link