ActualitéChiffres ClesDesign

Windows Phone double BlackBerry dans le classement mondial des OS mobiles

Windows Phone, l’OS mobile de Microsoft, fait chuter BlackBerry d’un rang dans le classement mondial, sans toutefois menacer la domination d’Android et iOs. 

D’après une étude IDC publiée hier, Windows Phone occupe la 3e place au classement des OS mobiles les plus populaires (1er trimestre 2013).  Au 1er trimestre 2012, la part de marché de Blackberry OS était de 6,4%, contre 2% pour Windows Phone ; aujourd’hui la tendance s’inverse : l’OS de Microsoft atteint les 3,2%, contre 2,9 pour son concurrent.

Certes, ce chiffre est encore trop faible pour que Windows Phone s’affirme comme une alternative aux deux géants Android et iOs, qui monopolisent 92,3% du marché (75% pour Android, 17,3% pour iOs). Toutefois, cette progression est encourageante pour Microsoft, qui tente de rattraper son retard dans le secteur du mobile. D’après le communiqué IDC, cette augmentation est essentiellement dûe aux ventes de smartphones Nokia, qui représentent 79% des appareils fonctionnant sous Windows Phone (voir l’article Nokia lève le voile sur ses premiers smartphones sous Windows Phone). Symbian, le système d’exploitation de Nokia, subit quant à lui une chute importante, avec une part de marché en baisse de 8,2% sur un an.

Crédit photo: Shutterstock, des millions de photos, illustrations, vecteurs et vidéos

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Windows Phone double BlackBerry dans le classement mondial des OS mobiles
Les géants du luxe LVMH, Prada Group et Cartier s’allient pour créer leur plateforme blockchain
D’Alibaba à Huawei, la Tech chinoise se bouscule sur le marché florissant de la voiture électrique
Trottinettes électriques: la startup franco-néerlandaise Dott lève 70 millions d’euros auprès de Sofina
Covid-19: le passe sanitaire français pourrait préfigurer le dispositif européen
Microsoft lance Xbox Cloud Gaming sur les appareils d’Apple et PC
Comment Facebook veut surfer sur la popularité de l’audio, entre podcasts et « salons de conversations »