A la uneActualitéAmérique du nordAsieChineHong KongTech

Xi Jinping veut voir Microsoft, Apple, Amazon avant Obama… mais pas Google

Il devait d’abord venir rassurer le gouvernement Obama au sujet des piratages informatiques et du ralentissement de la croissance chinoise. Mais Xi Jinping, le président chinois a préféré choisir la côte Ouest des États-Unis et les géants américains de la tech pour entamer sa visite d’État. Il commencera par la ville de Seattle, dans l’État de Washington, où il rencontrera les PDG de Microsoft, Boeing, Amazon, Starbucks, Apple, IBM, Disney et General Motors qui y possèdent leur siège. Un absent de ces rencontres toutefois, Google et Sundar Pichai, son CEO.

XI Jinping est accompagné des dirigeants d’Alibaba, Baidu, Lenovo, Tencent ou de la Bank of China. Tout ce beau monde rencontrera leurs homologues de la tech à l’occasion d’une conférence, dès le second jour de la visite. A leurs côtés, seront notamment présents sur les tables rondes les Jeff Bezos (Amazon), Tim Cook, Satya Nadella (Microsoft) ou John Chambers (Cisco). Une conférence sur le campus de Microsoft, à Redmond, se tiendra en présence du président chinois. Plus tard, un diner avec Bill Gates sur le front de mer est aussi prévu.

De nouveaux partenariats

Il y a quelques jours à peine, la presse américaine relayait des menaces de sanctions économiques à l’encontre des Chinois pour faire face à la recrudescence des cyber-attaques contre les entreprises américaines. Outre-Atlantique, des experts en viennent ainsi à s’interroger sur le but réel de cette visite 100% tech sur la côte Ouest. Au-delà des partenariats économiques, certains s’interrogent sur la possibilité de créer, entre les géants de la tech Chinoise et Américaine, des solutions communes de luttes contre les cyber-attaques.

Au programme également, avant l’étape officielle à la Maison Blanche, prévue en fin de semaine, des visites d’usines de montage et de fabrication pour Boeing et Microsoft. Ce sont près de 40 contrats qui pourraient être signés à l’occasion de cette visite de quatre jours sur la côte Ouest, d’après la presse hong kongaise.

Dans un second temps, Xi Jinping passera trois jours à New York pour assister à un sommet des Nations Unis et signer des accords de politique générale.

Crédit : APEC, 2013.

Jeanne Dussueil

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Xi Jinping veut voir Microsoft, Apple, Amazon avant Obama… mais pas Google
Covid-19: des apps de traçage sont désormais interconnectées dans l’UE
[Webinar] Datavisualisation: mesure moi si tu peux
Cryptomonnaie: aux États-Unis, l’émission d’un dollar numérique prendra du temps
Nextdoor: le réseau social pour les voisins envisage une IPO de 5 milliards de dollars
Le Français Esker fait ses premiers pas boursiers aux États-Unis
Pourquoi Auchan Retail cède sa filiale chinoise à Alibaba