ActualitéBusinessInvestissementsLes levées de fondsStartupTech

Yes It Is lève 2 millions d’euros pour suivre les objets à la trace

Le montant

La start-up clermontoise Yes It Is, spécialisée dans la traçabilité et l’identification des objets, a bouclé un tour de table de 2 millions d’euros auprès du fonds Jeremie Innovation 2, doté de 14 millions d’euros pour financer les PME de la région Auvergne-Rhône-Alpes, et du fonds Capara 3, doté de 10 millions d’euros et géré par Sofimac Régions. Crédit Agricole Centre France et Bpifrance ont également participé à l’opération.Apple-converted-space »> 

Une fois les objets connectés, une plateforme de données permet de stocker et gérer les contenus et services associés à chaque identifiant unique de produit, ce qui permet de disposer des informations nécessaires pour savoir si un produit est authentique ou s’il s’agit d’une contrefaçon. Cette technologie vise à résoudre les problématiques d’authentification, de traçabilité et de sécurité dans divers secteurs, notamment la santé, l’agroalimentaire, la musique, l’aéronautique ou encore la défense. «Nous avons décidé de développer des solutions sur-mesure, à forte valeur ajoutée, pour les marchés de la traçabilité, de la fraude et de l’identification, au travers d’une chaîne de valeur qui va de la customisation physique des puces jusqu’aux applications avec lesquelles elles interagissent», explique Emmanuel Ranc, co-fondateur de la société auvergnate. Et d’ajouter : «C’est grâce à cette approche que nous avons obtenu deux récompenses au CES de Las Vegas deux années de suite pour des réalisations co-innovées avec des clients dans l’énergie et la musique.»

Les objectifs de la Start-up

Bouton retour en haut de la page
Yes It Is lève 2 millions d’euros pour suivre les objets à la trace
Face aux géants du streaming, WarnerMedia fusionne avec Discovery pour 43 milliards de dollars
NFT: les enchères d’œuvres numériques débarquent en France
Cloud: comment la France veut s’émanciper des géants américains
CarTech: le groupe Stellantis s’allie au fabricant de produits électroniques Foxconn
Axa
Cyberattaque: Axa Partners victime d’un rançongiciel en Asie
Retail: le Français Ankorstore lève 84 millions d’euros auprès de Tiger Global et Bain Capital