Business

10 règles pour un bon communiqué de presse

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Facile, le communiqué de presse? Pas si sûr… Pour faire passer efficacement un message sans qu’il soit tué dans l’oeuf, lisez les 10 règles ci-dessous.

#1 Je précise tout de suite le message

Avec une centaine de CP reçus chaque jour, le destinataire n’a pas le temps de parcourir les proses ou romans-fleuves, même bien écrits! L’essentiel du message doit être indiqué dans les deux premières lignes du communiqué.

#2 Je bannis le 100% pdf

Un bon communiqué, c’est un communiqué que peut reprendre facilement et rapidement un destinataire (qui pratique le copier-coller, eh oui ça existe!).
Un CP en format .pdf , ça complique la tache… Un hyperlien dans un pdf n’est, en outre, pas toujours cliquable. Privilégier alors un texte dans le corps du mail, et un document en pièce jointe.

#3 Je soigne ma signature

C’est incroyable, mais vrai. Il arrive que les coordonnées soient erronées, voire complètement absentes. Ou même qu’une signature soit en format Jpeg.

#4 J’indique le nom de ma société dans le titre du mail

Ca paraît basique, mais…il arrive que les objets de mail se résument à: «  Communiqué de presse: Levée de fonds ». Ca complique alors l’archivage des mails.

#5 J’envoie une pièce jointe et un logo HD

Un document en pièce jointe qui complète le propos dans le mail, un logo de la société en bonne définition et un lien vers le site… c’est le paradis. Un press kit en ligne, c’est carrément le nirvana!

#6 Je me méfie des envois personnalisés

« Bonjour Paul ». Non, moi c’est Marion. Le destinataire appréciera moyennement d’être appelé par le prénom de son confrère et néanmoins concurrent. Un mail personnalisé est toujours plus agréable à recevoir, mais attention aux automatismes!

#7 Je ne confonds plus CC et CCI

Petit rappel de rigueur, un simple CC revient à donner son carnet d’adresses à tout le monde, à froisser certains destinataires et s’assurer d’un joli #fail sur Twitter… On liste donc tous ses destinataires dans le champs CCI, comprenez « copies cachées », pour les envois groupés.

#8 Je suis joignable au téléphone dans les minutes qui suivent l’envoi

Rien de plus énervant que le syndrome de l’attaché de presse qui vient d’envoyer une salve de mails et s’en va déjeuner en coupant son téléphone… L’info n’attend pas!

#9 Je passe la brosse à reluire… mais pas trop!

Inutile de tartiner de miel votre texte personnalisé, du genre je vous lis tous les jours depuis 1973, vous êtes ma référence absolue… Un petit mot sympa suffira amplement à flatter l’égo de votre destinataire.

#10 Je relis une dernière fois mon CP, et je choisis le bon timing

La relecture est une étape-clé. Vous ne voudriez surtout pas que le serial-copieur-colleur reprenne vos coquilles et fautes d’orthographes… Dernier conseil enfin, choisissez le bon moment pour envoyer le CP. Le vendredi soir à 19h00 est un mauvais créneau, privilégiez le milieu de semaine, en milieu de journée.

8 commentaires

  1. J’ajouterais surtout que chaque email où l’on envoie un communiqué de presse doit être personnalisé selon le destinataire. Il faut s’adapter et engager la conversation, car sinon le mail finira bien souvent à la poubelle (comme chez moi…).

  2. Ce ne sont que des recommandations de forme

    Pour moi, journaliste, c’est le fond qui compte avant tout !!!

  3. des recommandations de pure forme car en principe on ne s’adresse pas directement ainsi au journaliste… en revanche, un titre, une accroche, une hiérarchisation de l’information, et rester collé à l’actualité.. ça c’est utile.

    mapy : membre du
    Syndicat national des attachée de presse professionnels….

  4. J’insiste sur ce point de Daniel, en plus des points cité dans l’article, un communiqué de presse personnalisé selon le destinataire ça donne toujours un plus par rapport a ceux qui sont automatisée.

Bouton retour en haut de la page
10 règles pour un bon communiqué de presse
[Série B] Ouihelp lève 30 millions d’euros pour renforcer sa solution d’aide à domicile
TikTok mise sur les abonnements payants pour s’affranchir de la publicité
Pourquoi Klarna va supprimer 10% de ses effectifs dans le monde
[Seed] La PropTech Buildrz réalise une première levée de fonds de 3,8 millions d’euros
Orange : l’ère Stéphane Richard définitivement terminée
Dix ans après son entrée en Bourse, Facebook reste incontournable malgré l’image ternie
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Votre adblocker bloque votre acces a FrenchWeb.Fr



Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.

Les adblockers empechent votre acces a FrenchWeb. Pour y acceder, nous vous recommandons de nous ajouter a votre liste de sites autorisés.

Merci et bon surf!

Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media