ActualitéBusinessRetail & eCommerce

[3 questions à] Gilles Fichteberg: « Rosapark remporte la stratégie social media de Monoprix face à 5 agences »

Monoprix a récemment choisi l’agence Rosapark, qui s’est associée pour l’occasion à l’agence Spöka, pour l’accompagner dans le déploiement de sa stratégie réseaux sociaux, jusqu’alors gérée par l’agence Fullsix. L’objectif affiché de la marque est de se rapprocher toujours plus de ses clients, et de passer d’une simple proximité géographique à une véritable proximité relationnelle. Rosapark a remporté ce budget face à 5 agences aux profils très différents, allant du pure player social media à l’agence intégrée.

Frenchweb revient en détails sur le gain de ce budget avec Gilles Fichteberg, co-fondateur de l’agence Rosapark.

[FW] Selon vous pourquoi Rosapark a réussi à remporter de nouveau ce budget?

Gilles Fichteberg: « Rosapark a été choisie pour deux raisons majeures. D’une part, notre capacité à affirmer sur les réseaux sociaux le positionnement différenciant de la marque par rapport à la concurrence. Un contenu propriétaire surprenant, étonnant et inspirant, et empreint d’une vision positive et jubilatoire du quotidien et de la vie en ville.

Et, d’autre part, notre capacité à inventer un nouveau mode de collaboration. Nous avons mis en place un partenariat avec l’agence Spöka, agence de stratégie digitale indépendante, afin de mettre à profit la complémentarité de nos savoir-faire : le mix d’une agence intégrée avec une forte exigence créative, experte de la marque Monoprix, et d’une équipe d’experts des médias sociaux, anciens annonceurs. Des compétences complémentaires, et une même philosophie : mettre les médias sociaux au cœur des prises de parole de la marque avec une forte exigence créative et s’ancrer plus fortement dans la plateforme de marque. »

[FW] Justement, comment se matérialise votre collaboration avec l’agence Spöka?

Gilles FichtebergGilles Fichteberg: « Au quotidien, le partenariat qui a été imaginé entre Rosapark et Spöka s’appuie sur les expertises des deux agences. La ligne éditoriale, les contenus et les opérations sont imaginés et développés de manière collaborative. Une équipe dédiée, intégrant des membres des deux agences, a été mise en place. Ils travaillent ensemble au quotidien sur l’ensemble des sujets.

Rosapark, qui a en charge l’ensemble des supports de communication de Monoprix depuis plusieurs années, peut s’appuyer sur sa vision 360° du sujet pour mettre en place une expérience de marque globale, à travers un écosystème structuré. L’agence est notamment garante de la cohérence du dispositif de communication intégré de Monoprix, par rapport à la plateforme de marque, et de l’articulation de l’ensemble des messages.

Spöka apporte son expertise social media, sur l’ensemble des réseaux sur lesquels la marque Monoprix est présente, en termes de community management bien sûr, mais aussi avec un véritable input stratégique et créatif, qui contribue à la richesse de cette collaboration. »

[FW] Quels dispositifs comptez-vous mettre en place?

Gilles Fichteberg: « Nous travaillons à des nouvelles lignes éditoriales, imaginées pour faire vivre la plateforme de marque et être réactifs pour développer rapidement des contenus. Cela nous permet de mettre en scène l’ensemble des sujets de communication de l’enseigne et d’intégrer les réseaux sociaux dans toutes les opérations 360 que nous développons pour Monoprix.

Nous ne souhaitons pas entrer dans des mécaniques complexes, la marque s’exprime avant tout avec des post simples, immédiats, frais et pétillants. Les cartons sont pleins de projets, devenez fan de Monoprix pour ne par les manquer ! »

L’agence Rosapark fait partie du groupe Havas. Elle est notamment à l’origine des petites phrases développées sur les produits Monoprix. L’agence a également travaillé avec des marques comme Thalys, Autolib’ ou encore Gulli.

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
[3 questions à] Gilles Fichteberg: « Rosapark remporte la stratégie social media de Monoprix face à 5 agences »
Index Ventures : « Les startups européennes retardent leur développement aux États-Unis » 
Soraya Jaber : « Je ne me sentais pas légitime en tant que femme CEO aussi jeune »
L’État lance un fonds pour inciter les Français à investir dans des PME et startups
Le PDG de Spotify investit dans la licorne européenne Northvolt
Pub en ligne: la Cnil va publier sa recommandation sur les cookies jeudi
Palantir valorisé 15,8 milliards de dollars pour son entrée en Bourse