Actualité

[3 questions à] James David (IntelliAd) : « La France est un marché très difficile à attaquer »

IntelliAd, spécialiste allemand des solutions de bid management et de tracking multicanal, vient d’officialiser son arrivée sur le marché français. Fondée en 2007, la société est une filiale de Deuscthe Post DHL et compte aujourd’hui près de 80 collaborateurs, dont une grande partie est affectée à la R&D et à la data. En Allemagne, IntelliAd gère environ 20 000 comptes SEA. Sa plateforme est aussi bien utilisée par les marques que par les agences de communication digitales et les e-commerçants.

Les détails de ses activités et ambitions avec David James, country manager pour la France.

[FW] Quelles offres propose aujourd’hui IntelliAd à ses clients ?

James David : « Notre coeur de métier est le Bid Management. Nous proposons ainsi une plateforme qui permet d’optimiser les achats de mots-clés sur Google Bing ou d’autres plateformes d’enchères. Nous avons par la suite développé une offre de tracking multicanal grâce à laquelle nous pouvons suivre le trajet d’un client jusqu’à l’achat. Cela permet à nos clients d’identifier quel est le canal le plus performant lors du déploiement d’une campagne multicanal. A partir de ces informations, les clients ont ensuite la possibilité de remodeler leurs investissements mais aussi de rémunérer chaque canal à sa juste valeur. »

[FW] Pouvez-vous revenir sur un cas client qui illustre concrètement votre activité ?

James David : « Nous essayons vraiment d’adapter notre offre en fonction de la typologie du client. Dernièrement, un client qui communique beaucoup en ligne et à la télévision nous a demandé d’étudier l’impact qu’avaient les spots TV sur les canaux digitaux. Nous avons donc pluggé son plan media sur notre technologie afin d’analyser l’impact online après la diffusion de chaque spot TV. Ce dispositif a donc permis au client d’orchestrer de meilleurs choix concernant son plan media. Depuis, cette fonctionnalité est très prisée. »

[FW] Pourquoi avoir choisi de s’étendre sur le marché français ? Et quelles sont vos ambitions sur ce terrain ?

James David : « Nous sommes dans une position de leader en Allemagne. Nous avons donc fait le choix de nous étendre. Pour être honnête, la France est un pays très difficile à attaquer, car le marché est effectivement très concurrentiel et très mature. Aujourd’hui, nous sommes donc dans une phase où nous cherchons à positionner notre produit et à nous adapter aux attentes du marché. Il faut savoir que les marchés allemand et français sont très différents. En Allemagne, 80% de notre chiffre d’affaires sur la partie bid management s’effectue avec les clients en direct alors qu’en France la tendance est totalement inversée. 70% des investissements proviennent des agences digitales. Aujourd’hui, nous sommes en phase de prospection et comme souvent pour les filiales, nous espérons être rentables au bout de la deuxième année. »

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
[3 questions à] James David (IntelliAd) : « La France est un marché très difficile à attaquer »
IA: une startup lyonnaise dévoile un portique repérant les défauts des voitures en quelques secondes
Comment repenser les ressources humaines avec la relance et le numérique?
EdTech: Byju’s lève 300 millions de dollars auprès de BlackRock, Sands Capital et Alkeon Capital
Comment générer des recommandations sur Internet pour trouver de nouveaux clients?
Comet Meetings réalise un tour de table de 30 millions d’euros mené par la BPI et Pierre Kosciusko-Morizet
DECODE Retail: 3 conférences organisées avec Odile Roujol et Laurence Faguer
Copy link