Actualité

3 questions à… Patrick Dalsace / Les nouveaux axes stratégiques de Lafourchette.com

Site revisité, dimension sociale accentuée, nouvelle application iPad, développement à l’international… Du BtoC au BtoB, LaFourchette.com entend bien multiplier ses axes de croissance. Frenchweb revient, en trois questions, sur cette nouvelle stratégie avec Patrick Dalsace, Directeur Général et Fondateur du site.

FicheRestaurant 2 - LaFourchette.com

[FW] Comment comptez-vous enrichir votre offre BtoC autour de Lafourchette.com ?

Patrick Dalsace: « Avec la nouvelle version du site mise en ligne cette semaine, nous souhaitons couvrir toute l’expérience d’un utilisateur lorsqu’il décide d’aller au restaurant : le futur s’annonce donc plus social (interactions avec les autres utilisateurs, partage de listes de restos préférés), plus mobile (sortie très prochaine d’une application iPad) et plus inspirationnel (proposer toujours plus de restaurants et d’offres de qualité, en suivant l’actualité des chefs et les tendances de la restauration). »

[FW] Pouvez-vous revenir sur votre offre BtoB MyFourchette ? Pourquoi opter désormais pour un modèle freemium ?

Patrick Dalsace: « MyFourchette est un logiciel qui donne la possibilité à un restaurant partenaire de gérer toutes ses réservations, qu’elles viennent du portail LaFourchette, de son site internet ou du téléphone. L’idée est de simplifier la vie du restaurateur. Notre logiciel redonne un triple A à la France puisqu’il est accessible Anytime, Anywhere sur Anydevice.

Concernant la formule « freemium », elle s’impose aujourd’hui sur internet pour permettre à tous nos partenaires restaurateurs d’avoir accès gratuitement aux fonctions de base de notre logiciel (gestion des réservations, de leurs menus et de leur visibilité sur le portail). Pour ceux qui le souhaitent, il y a ensuite deux options : « Plus » à 29€ incluant le CRM, les outils d’emailing/SMSing, avis clients et « Pro » à 49€ avec le plan de tables et la gestion multi-utilisateur. »

[FW] Quels sont vos projets pour l’international ?

Patrick Dalsace: « Aujourd’hui LaFourchette est déjà reconnue pour son savoir-faire technologique avec son logiciel MyFourchette un peu partout dans le monde (Angleterre, Dubaï, Argentine…). Il y a de nombreuses grandes zones urbaines où aucun acteur n’est encore présent et dans lesquelles LaFourchette a un vrai rôle à jouer dans l’intermédiation de la réservation de restaurant en ligne.

Notre volonté est d’être le plus proche possible des marchés locaux qui ont un taux d’équipement internet suffisant et un niveau de consommation de restaurant intéressant. On peut donc parler de grandes villes européennes comme Londres, Milan, Berlin, Bruxelles… Mais aussi de grandes mégalopoles comme Tokyo, Rio, Séoul, Pékin… Les opportunités sont là et nous sommes prêts pour y aller avec appétit ! »

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

2 commentaires

  1. Il manque juste une question sur la partie RH de LaFourchette.com.

    Les employés, et notamment les développeurs, critiquent la gestion des ressources humaines et les pressions exercées de façon permanente et oppressante sur ceux-ci. Qu’en dit le patron qui a l’air pourtant bien décontracté..

    Ce genre de startups est une honte pour la France.

  2. Après un coup de fil du DRH de La Fourchette, je me suis mis à jour des toutes dernières actualités.

    Le directeur technique a été mis à la porte, car la direction qui l’avait probablement aidé dans quelques uns de ses choix (et ne pouvait ignorer ce qu’il se passait, si je parle d’X-files ça devrait faire echo à certains..) ne pouvait plus cautionner au bout d’un moment.

    Quoi qu’il en soit, il semble que l’ambiance en interne se soit bien améliorée ces tout derniers temps, et c’est tant mieux !

Bouton retour en haut de la page
3 questions à… Patrick Dalsace / Les nouveaux axes stratégiques de Lafourchette.com
Syntec Numérique
Syntec Numérique et TECH IN France fusionnent pour devenir l’organisation de référence de la Tech
[Evénement Virtuel] Les Nouveaux enjeux de la Digital Workplace & du Travail Hybride
Cédric O nous dévoile la seconde édition du French Tech Community Fund
Ornikar: pourquoi les auto-écoles doivent se tourner vers le digital
IA: Accenture fait concourir son voilier sans pilote au Vendée Globe virtuel
carrefour
La Cnil condamne Carrefour à une amende de 3 millions d’euros pour manquements au RGPD