ActualitéAmérique du nordInvestissementsLes levées de fondsStartup

4 millions de dollars supplémentaires pour l’IA de Hugging Face dédiée aux ados

Le montant

La start-up franco-américaine Hugging Face, qui développe une application mobile reposant sur l’intelligence artificielle pour interagir avec les adolescents, a bouclé un tour de table de 4 millions de dollars mené par Ronny Conway, l’un des premiers investisseurs d’Instagram et fondateur du fonds américain A Capital Ventures, spécialisée dans les start-up early stage. Les investisseurs historiques, à l’image du joueur de basket Kevin Durant, ont également participé à l’opération. La jeune pousse avait levé 1,2 million de dollars l’an passé et 400 000 dollars en 2016.

Le marché

Fondée en 2016 par Clément Delangue et Julien Chaumond, Hugging Face développe une intelligence artificielle conversationnelle qui est capable de tenir une conversation avec l’utilisateur. Toutefois, l’application n’a pas été conçue pour faciliter la vie de l’utilisateur mais pour le divertir. Si l’utilisateur demande à l’application de planifier un rendez-vous ou de chercher un renseignement sur Internet, l’intelligence artificielle pourra par exemple effectuer la tâche à contrecoeur ou même dire à l’utilisateur de la remplir lui-même. Le but de l’application est de se rapprocher des conversations réelles entre adolescents sur un ton décalé.

A ce jour, Hugging Face revendique plus de 100 millions de messages échangés entre son intelligence artificielle conversationnelle et ses utilisateurs. La start-up franco-américaine doit cependant affronter les poids lourds de la Tech américaine que sont Facebook, Instagram et Snapchat, dont les applications mobiles sont très populaires auprès des Millennials. Basée à Paris et New York, la société bénéficie de l’accompagnement de Microsoft dans le cadre de son programme «AI Factory» à Station F, le plus grand campus de start-up au monde qui accueille pas moins de 1 000 jeunes pousses dans la capitale française.

Les objectifs 

Ce nouveau financement doit permettre à Hugging Face de renforcer ses effectifs. «Notre objectif est de devenir l’intelligence artificielle conversationnelle la plus utilisée aux États-Unis. Pour cela, nous allons doubler l’équipe, principalement sur la partie développeurs et scientifiques», indique Clément Delangue, co-fondateur et CEO de Hugging Face. Et d’ajouter : «Nous lançons aujourd’hui Hugging Face sur Facebook Messenger. L’objectif est que les utilisateurs puissent parler avec leur intelligence artificielle sur n’importe quelle plateforme de la même manière que les humains échangent entre eux sur différentes plateformes (e-mail, mobile, réseaux sociaux…) en fonction du contexte. Une version qui marche grâce à la voix est aussi en préparation.»

Hugging Face : les données clés

Fondateurs : Clément Delangue et Julien Chaumond
Création : 2016
Siège social : Paris
Activité : intelligence artificielle conversationnelle
Financement : 4 millions de dollars en mai 2018

Maxence Fabrion

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA
Bouton retour en haut de la page
4 millions de dollars supplémentaires pour l’IA de Hugging Face dédiée aux ados
Cloud gaming: après Google et Amazon, Facebook se lance sur ce marché à un demi-milliard de dollars
E-commerce: Google et Temasek prêts à investir 350 millions de dollars dans Tokopedia
4 logiciels de paie pour bien gérer votre entreprise et vos RH
Qui était Lee Kun-hee, le président de Samsung à l’origine d’un empire international ?
FoodTech: comment la restauration d’entreprise innove face à la crise
Formation des collaborateurs: comment éviter «l’obsolescence programmée de la connaissance»?