ActualitéBusinessTelecom

5G: Ericsson veut recruter 300 personnes pour renforcer son centre de R&D en France

AFP

L’équipementier télécoms suédois Ericsson a annoncé jeudi le « renforcement » de son centre de recherche et développement (R&D) dédié à la 5G en France, indiquant vouloir atteindre l’objectif de 300 personnes recrutées en 2023. Basé à Massy (Essonne), le centre de R&D installé en janvier 2020 regroupe soixante employés. Il est constitué de trois pôles d’activités: sécurité, outils de déploiement et support produits, et solutions « de bout en bout ». « Dans le futur, il a été décidé que ce centre participerait à de nouvelles activités en matière d’automation et d’intelligence artificielle pour l’ensemble du groupe Ericsson », a indiqué le géant suédois dans un communiqué.

Développer «une offre souveraine pour les réseaux 5G privés»

A Lannion (Côtes-d’Armor), épicentre français de la recherche dans les technologies des télécommunications, où Ericsson est déjà établi, le groupe pourra également accueillir « quelques employés » en fonction des talents susceptibles d’être attirés localement. Cette annonce survient deux mois après la décision de l’État de redynamiser le pôle de Lannion en soutenant notamment le projet « b<>com », qui vise à « développer une offre souveraine pour les réseaux 5G privés », via un financement de 30 millions d’euros sur sept ans. Ce soutien doit permettre de créer « jusqu’à 90 emplois, dont 80 à 90% seront localisés de manière pérenne à Lannion », un bassin d’emplois touché de plein fouet par le plan social de l’équipementier télécoms finlandais Nokia qui prévoit plus de 900 suppressions de postes.

A Lannion, le géant américain des composants électroniques pour appareils mobiles Qualcomm a également annoncé fin janvier l’ouverture d’un nouveau centre de R&D dédié à la 5G, « afin de travailler sur l’évolution future » du réseau mobile de dernière génération. « Les nouveaux investissements d’Ericsson en France sont la preuve de l’attractivité du pays et confirment la qualité des compétences françaises en matière de sécurité et de technologies de pointe dans le domaine des télécommunications », s’est félicité Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, cité dans le communiqué de l’entreprise suédoise.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
5G: Ericsson veut recruter 300 personnes pour renforcer son centre de R&D en France
eCommerce : l’aventure Mirakl racontée par Elaia
Comment la FinTech suédoise Klarna veut conquérir la France
Le cloud open source, ça change quoi?
4 questions sur la pénurie de semi-conducteurs qui déstabilise l’industrie mondiale
Amazon s’est vu infliger une amende record pour non respect du RGPD
Deliveroo envisage de quitter l’Espagne, où les livreurs devront bientôt être salariés