ActualitéBlockchain / CryptoBusinessDivertissementInvestissementsJeux VideoLes levées de fonds

Blockchain : Sorare lève 40 millions d’euros auprès de Benchmark, Accel, Partech et Antoine Griezmann

Avec notre partenaire Junto, spécialiste de la performance média, découvrez l'actualité des levées de fonds

A l’heure où les stades de football restent vides dans de nombreux pays à travers le monde, à cause de la pandémie de Covid-19, les fans du ballon rond sont à la recherche d’alternatives pour vivre plus intensément leur passion. Pour certains, cela se limite au visionnage des matches de leur équipe préférée à la télévision ou à des parties endiablées sur FIFA 21, mais pour d’autres, cela ne suffit pas. Pour aller plus loin, ils peuvent notamment compter sur la start-up française Sorare, qui reprend les ingrédients ayant fait le succès de Mon Petit Gazon, champion français du «fantasy football» avec plus de 1,6 million de joueurs, et de Panini, la célèbre marque italienne connue pour ses albums d’images autocollantes à collectionner, mais sous un angle «crypto».

Avec cette approche originale, l’entreprise tricolore a notamment convaincu Gerard Piqué, le défenseur espagnol du FC Barcelone, qui a décidé de soutenir le projet en décembre dernier au travers d’un investissement de 3 millions d’euros dans Sorare, réalisé avec Emmanuel Seugé, ex-cadre à la direction marketing monde de Coca-Cola, via son fonds Cassius Family (Brut, MWM…). Aujourd’hui, c’est un nouveau joueur du FC Barcelone qui prend part à l’aventure, et il s’agit d’un Français : Antoine Griezmann.

Sorare soutenu par Xavier Niel, Alexis Ohanian et Gary Vaynerchuk

Le champion du monde 2018 avec les Bleus participe en effet au tour de table en série A de la start-up. Le montant de l’opération s’élève à 40 millions. Cette levée de fonds est menée par le fonds américain Benchmark (Uber, Snap, Twitter, Zendesk…), avec la participation d’Accel, d’investisseurs historiques, à l’image de Partech, et de business angels, dont Alexis Ohanian, co-fondateur de Reddit, et Gary Vaynerchuk.

Ce financement porte à 48 millions d’euros le montant levé en moins d’un an par la société, soutenue notamment par Ubisoft, Xavier Niel (Kima Ventures) et André Schürrle, vainqueur de la Coupe du monde avec l’Allemagne en 2014. «Nous construisons une expérience de jeu alimentée par la passion, où les joueurs peuvent développer une vraie connexion avec ce qui se passe sur le terrain et une communauté mondiale de fans de football. Sur Sorare, ils peuvent vraiment posséder le jeu. Cette levée marque un tournant décisif pour Sorare et notre communauté, car elle va nous permettre d’ouvrir de nouveaux marchés et d’améliorer radicalement notre produit pour devenir le jeu dans le jeu», explique Nicolas Julia, co-fondateur et CEO de Sorare.

Le volume de cartes échangées multiplié par 70 en un an 

Fondée en octobre 2018 par Adrien Montfort et Nicolas Julia, l’entreprise française développe une plateforme permettant à ses utilisateurs d’acheter et de vendre les cartes numériques de leurs joueurs de football préférés. A partir de ses cartes, les deux associés ont créé un jeu de «fantasy football» basé sur la blockchain. Sur celui-ci, les utilisateurs doivent passer par un système d’enchères pour obtenir des cartes numériques de joueurs, mais chaque carte obtenue est unique car elle est associée à un token non-fongible créé sur le réseau Ethereum qui ne peut être copié. Une carte d’un joueur est ainsi disponible en plusieurs exemplaires (unique, super-rare et rare), mais à chaque fois avec des caractéristiques propres qu’on ne peut retrouver sur une autre carte. Avec leurs cartes numériques, les joueurs peuvent s’affronter dans un championnat mondial, mais la société cherche à développer des championnats nationaux et continentaux. «Sorare est en train de redéfinir une industrie toute entière», estime Peter Fenton, General Partner chez Benchmark.

Lancé en mars 2019, le jeu revendique à ce jour plus de 50 000 utilisateurs et en prévoit le triple en 2021. Depuis son lancement, près de 130 clubs ont rejoint la plateforme, à l’image du Paris Saint-Germain, de l’Olympique de Marseille, de l’Olympique Lyonnais, du Bayern Munich, de Liverpool ou encore du Real Madrid. La société souhaite désormais intégrer les 20 premières ligues de football au niveau mondial. Pour les clubs, qui reçoivent une partie des mises déboursées par les utilisateurs pour obtenir des cartes, cela représente une nouvelle source de revenus et une exposition accrue auprès d’une audience mondiale. En l’espace d’un an, Sorare a multiplié par 70 le volume de cartes échangées sur la plateforme, passant de 50 000 euros en janvier 2020 à plus de 3,5 millions d’euros en janvier 2021.

Sorare : les données clés

Fondateurs : Adrien Montfort et Nicolas Julia
Création : 2018
Siège social : Paris
Secteur : blockchain
Activité : jeu de «fantasy football» basé sur la blockchain


Financement : 40 millions d’euros en février 2021, 3 millions d’euros en décembre 2020, 3,5 millions d’euros en juillet 2020…

Bouton retour en haut de la page
Blockchain : Sorare lève 40 millions d’euros auprès de Benchmark, Accel, Partech et Antoine Griezmann
10 pistes pour accélérer la transformation de la fonction RH
eCommerce : l’aventure Mirakl racontée par Elaia
Comment la FinTech suédoise Klarna veut conquérir la France
Le cloud open source, ça change quoi?
4 questions sur la pénurie de semi-conducteurs qui déstabilise l’industrie mondiale
Amazon s’est vu infliger une amende record pour non respect du RGPD