AsieBusinessEtudesTech

A 2,8% de croissance en 2016, le numérique en France progresse deux fois moins vite qu’aux Etats-Unis

Avec une croissance de 2,8% constatée cette année en France, les revenus des entreprises du numérique dépassent de peu les prévisions des experts, et affichent une progression supérieure à celle constatée en 2015, selon les résultats de l'étude «Bilan 2016 et Perspectives 2017» réalisée par le Syntec Numérique en partenariat avec IDC. 

Principal moteur du secteur numérique, les éditeurs de logiciels ont généré des revenus en croissance de 3,5%. Pour rappel, le secteur des éditeurs de logiciels est très concentré, puisque les 7% des acteurs les plus importants génèrent 70% du chiffre d'affaires des 250 principaux acteurs du secteur, selon le top 250 des éditeurs de logiciels français, également réalisé par le Syntec Numérique. 

syntec-bilan2016-2Avec ces performances, la France s'aligne avec la moyenne européenne, mais reste malgré tout moins dynamique que les Etats-Unis où les revenus du numérique ont crût de 5,3% (comme en Asie-Pacifique). La France est aussi sous le niveau mondial, avec une moyenne à 4,6% de croissance, indique le Syntec. 

42% des entreprises estiment que leur activité s'améliore

Premier constat de l'étude, après un pic constaté au premier trimestre de l'année, la proportion d'entreprises qui estiment que leur activité s'améliore diminue légèrement au troisième trimestre, et atteint les 42%.

syntec-bilan2016-4Si la situation est relativement stable pour les éditeurs de logiciels depuis plusieurs mois (40% d'entre eux estiment que leur situation s'améliore), les Entreprises de Services du Numérique (ESN) connaissent quant à elles un mieux depuis plusieurs trimestres. Les entreprises de conseil en technologies voient également leur situation s'améliorer, mais surtout se stabiliser, après une alternance de trimestres contrastés. 

Les dépenses IT en hausse

Interrogées sur la question, les entreprises du numérique déclarent que leurs priorités résident dans la réduction de leurs coûts, ainsi que dans l'amélioration de leurs processus métier, à 70%. Un peu plus de 6 entreprises sur 10 se focalise également sur la pénétration de nouveaux marchés. 

Plus dans le détail, les professionnels de l'IT sont 64% à s'être fixés comme priorité d'améliorer la sécurité de leurs infrastructures, et 62% à améliorer le service aux utilisateurs. A noter, 58% d'entre eux ont pour projet de déployer un Cloud privé, en hausse de 12% par rapport à l'année dernière. Autre constat, 84% des DSI s'attendent à voir leurs dépenses IT augmenter cette année, contre 80% en début d'année.

Le rôle des directions métier dans la digitalisation

Si le volet technique est moteur dans tout projet de transformation digitale, les directions métiers sont également fortement impliquées dans ces projets. Pour preuve, près du tiers des investissements dans des projets numériques sont effectués par ces directions métiers. Les deux tiers d'entre elles s'attendent d'ailleurs à voir le phénomène s'accentuer en 2017. 

En termes de répartition des rôles entre les professionnels métier et les techniciens, si les DSI sont avant tout impliquées dans les aspects purement techniques des projets (sélection des logiciels, maintenance), elles ont également un rôle majeur à jouer dans la gestion des projets de transformation numérique. Les directions métier interviennent quant à elles plus sur les aspects budgétaires des projets. A noter, dans plus de la moitié des cas, ce sont les professionnels de l'IT qui sont à l'initiative des projets digitaux. 

syntec-bilan2016-3

Pour répondre à la nécessité de se transformer, les entreprises n'hésitent pas à se tourner vers les start-up et les PME numériques. 62% des entreprises ont en effet prévu de faire un partenariat technologique avec des start-up, et 60% d'entre elles déclarent avoir mis en place une politique d'achats favorisant les PME du secteur. 

En 2017, le secteur du numérique devrait croître de 3% toujours porté par le dynamisme des éditeurs de logiciels, selon les estimations des experts. Ces prévisions de croissance sont cependant à prendre avec précaution, les conséquences d'événements tels que le Brexit ou bien les élections présidentielles en France sur les performances du secteur étant difficiles à anticiper. 

LIRE aussi : 7% des éditeurs de logiciels français captent 70% du chiffre d’affaires du secteur

 

 
**Méthodologie: enquête réalisée par Syntec Numérique, en partenariat avec IDC, pendant le mois d'octobre 2016. 200 dirigeants de PME / ETI ont répondu à l'enquête, ainsi que 50 dirigeants de Grandes Entreprises, et 50 dirigeants de DSI. Les répondants représentent 75% du marché français. Les résultats sont couplés à ceux d'une enquête réalisée dans le courant du mois de septembre, auprès de 100 dirigeants français (DSI, DRH, DAF, DG, etc.). 
Tags

Claire Spohr

Chargée d'études au sein de la rédaction.Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
A 2,8% de croissance en 2016, le numérique en France progresse deux fois moins vite qu’aux Etats-Unis
Après l’échec de Mixer (Microsoft), le célèbre joueur Ninja fait son retour sur YouTube
Malgré la crise, SAP dévoile un bénéfice plus important que prévu au second trimestre
Un robot anti-coronavirus inventé par deux entreprises françaises, Octopus Robots et Fybots
Sequoia mène un tour de 100 millions de dollars dans l’app chinoise de lecture interactive Kuaidian
Facebook supprime des comptes pour « comportement inauthentique coordonné »
Cloud: Renault choisit Google pour mieux exploiter ses données industrielles
Copy link