ActualitéInvestissementsLes levées de fondsLondres

A Londres, les investissements dans le secteur Tech en grande forme

London calling ! L’écosystème numérique chauffe de l’autre côté de la Manche. Pour preuve, les investissements dans les entreprises technologiques viennent d’y battre un record. Au premier trimestre, les montants investis en capital-risque ont atteint les 682 millions de dollars, selon une étude réalisée par London & Partners, un organisme rattaché à la mairie, qui s’est basé sur les chiffres recensés par CB Insights. Ce chiffre représente une progression de 66% par rapport à la même période un an plus tôt. Le précédent record avait été atteint au quatrième 2014, avec 411,6 millions de dollars d’investissements.

Au-delà de son niveau, ce chiffre révèle aussi une forte concentration des investissements de la part des fonds, puisque les sociétés londoniennes ont capté 80% des montants totaux levés au Royaume-Uni sur les trois premiers mois de l’année (856,7 millions de dollars). « Londres a démontré qu’elle peut produire des entreprises exceptionnelles qui évoluent rapidement et deviennent des acteurs importants sur la scène internationale. Les investisseurs mondiaux sont de plus en plus nombreux à puiser dans ce potentiel, à fournir des financements et un accès aux marchés à l’exportation », déclare Sherry Coutu, entrepreneuse et business angel.

Plusieurs levées de fonds substantielles

L’écosystème londonien a récemment été revigoré par une série de levées de fonds records, en particulier dans les FinTech, ces entreprises qui innovent dans le secteur de la banque et des services financiers. WorldRemit a ainsi levé 100 millions de dollars en février auprès de Technology Crossover Ventures et Accel Partners pour son application mobile de transfert d’argent.

Dans l’e-commerce, la marketplace spécialisée dans la mode haut de gamme Farfetch a été valorisée plus de 1 milliard de dollars après un tour de table de 86 millions auquel a participé DST Global, Condé Nast International et Vitruvian Partners. Dans le secteur publicitaire, Blippar a réuni 45 millions de dollars pour ses technologies publicitaires en réalité augmentée qui ont séduit Coca-Cola, Procter & Gamble ou Nestlé avec qui l’entreprise travaille. Aussi, l’application de reconnaissance musicale Shazam, basée à Londres, a reçu 30 millions de dollars supplémentaires en janvier.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits
Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This