ActualitéAsieBusinessMoyen OrientTech

Alibaba avance dans la réalité augmentée avec le rachat d’InfinityAR

Après avoir mené sa levée en série C de 18 millions de dollars en 2016, Alibaba s’apprête à racheter son partenaire Infinity Augmented Reality (InfinityAR), start-up israélienne spécialisée dans la réalité augmentée. Le montant de l’opération n’a pas été dévoilé.

Fondée en 2006 par Matan Protter et Motti Kushnir, InfinityAR fournit aux développeurs une plateforme de réalité mixte qui permet d’intégrer la réalité augmentée dans leurs applications. La start-up basée à Ramat Gan, forte d’une vingtaine d’employés, collabore avec des entreprises des secteurs du gaming, de la santé, de l’éducation, mais aussi du retail. La technologie d’InfinityAR est basée sur son algorithme propriétaire de localisation et cartographie simultanées. Son offre vise les producteurs de concepts d’origine et les fabricants d’équipement d’origine. Au total, l’entreprise a levée 25,5 millions de dollars depuis sa création, selon des données de Crunchbase.

Après trois années de collaboration stratégique sur des projets de réalité augmentée, de vision par ordinateur et d’intelligence artificielle, les équipes d’InfinityAR vont rejoindre le « Machine vision laboratory » israélien du géant chinois de l’e-commerce. Ils y travailleront sur le développement de fusion de capteurs, de vision par ordinateur et de technologies de navigation. Le laboratoire fait partie de la Damo (« discovery, adventure, momentum, outlook ») Academy d’Alibaba, centre de recherche et développement lancé en octobre 2017 et dans lequel le groupe dirigé jusque fin 2019 par Jack Ma prévoyait d’investir 15 milliards de dollars en trois ans. A terme, Alibaba espère via cette initiative, qui à pour ambition d’ « explorer l’inconnu à travers la recherche et l’innovation scientifique et technologique », créer 100 millions d’emplois à travers le monde d’ici à 2036 pour « devenir la cinquième puissance mondiale ». Le laboratoire israélien d’Alibaba travaille en outre depuis un an avec l’université de Tel Aviv sur des projets d’analyse vidéo, mais aussi de machine learning.

Dans le pays, Alibaba avait précédemment investi dans la start-up israélienne Visualead avant de la racheter en novembre 2017. Le géant chinois a également investi dans Optibus, start-up spécialisée dans l’optimisation du transport public, Nexar, entreprise qui propose des caméras embarquées connectées au cloud, SQream Technologies, spécialiste des database flexibles, l’entreprise de réalité augmentée Lumus, mais aussi le moteur de recherche spécialiste du e-commerce Twiggle.

Tags
Plus d'infos

Patrick Randall

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA. Pour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media

Sur le même sujet

Share This