ActualitéBusinessEuropeHealthcareInvestissementsLes levées de fondsStartup

Télémédecine : Hellocare lève 2 millions d’euros

Le montant

La start-up française Hellocare, qui propose un service de téléconsultation médicale, a bouclé un tour de table de 2 millions d’euros auprès d’Inovalis et Hoche Partners. Dans le cadre de cette opération, la société a également été accompagnée par l’accélérateur marseillais P.Factory. Auparavant, la société avait bouclé un premier tour de table d’un million d’euros en mars 2017.

Le marché

Fondée en juillet 2016 par Mathilde le Rouzic et William Benichou, la société développe une application de téléconsultation médicale disponible. A partir de celle-ci, le patient peut solliciter un médecin afin de recevoir en vidéo un avis médical immédiat à n’importe quelle heure du jour et de la nuit, en France ou à l’étranger.

Outre cette offre initiale, baptisée «Hellocare Now», l’entreprise a lancé en janvier «Hellocare Connect», une solution pour bénéficier d’une consultation en ligne avec son médecin traitant, une manière pour ce dernier de créer son cabinet médical virtuel. Cette nouvelle offre a vu le jour dans la foulée de l’introduction de remboursement des téléconsultations médicales par la Sécurité sociale le 15 septembre 2018. Depuis son lancement en janvier 2017, Hellocare revendique 150 000 utilisateurs, 100 000 pour Hellocare Now et 50 pour Hellocare Connect.

Avec l’essor de la télémédecine, nombreuses sont les start-up, à l’image de Qare, Medicitus ou encore Doctoconsult, à se positionner sur ce marché pour en tirer profit. Cependant, un vent de consolidation souffle sur le secteur comme en témoigne le rachat la semaine passée de MédecinDirect, l’une des principales plateformes de télémédecine en France, par le groupe américain Teladoc Health. Par ailleurs, Doctolib, qui vient de rejoindre le club très fermé des licornes françaises après un tour de table de 150 millions d’euros, a commencé à déployer en début d’année son outil de consultation en ligne et compte bien se tailler la part du lion dans ce secteur.

Pour rappel, les téléconsultations sont facturées de la même façon que pour une consultation classique, soit 25 euros pour un généraliste et 30 euros pour un spécialiste. Si le marché de la télémédecine n’en est encore qu’à ses balbutiements, le cabinet Forrester estime en revanche que les visites médicales virtuelles pourraient dépasser les visites physiques aux États-Unis d’ici fin 2020.

Les objectifs 

Ce tour de table doit permettre à Hellocare d’étoffer ses effectifs pour renforcer son pôle technique et ainsi poursuivre le développement de la plateforme. La MedTech marseillaise prévoit notamment de développer une solution SaaS complète pour les médecins et leurs patients, en incluant la prise de rendez-vous et la consultation en ligne, ainsi que le suivi post-consultation. L’ensemble des données patients pourront être transmises de manière sécurisées au sein du Dossier Médical Personnel (DMP) développé par l’Assurance Maladie.

«Notre objectif pour cette année est d’affiner le service en accompagnant 150 000 patients et 1 400 médecins dans cette nouvelle avancée vers le remboursement de la téléconsultation. Cette levée de fonds nous permet de développer notre offre et de doter la plateforme Hellocare Connect de tous les outils qui vont faciliter les échanges entre médecins et patients via les canaux numériques», explique Mathilde le Rouzic, co-fondatrice de Hellocare.

Hellocare : les données clés

Fondateurs : Mathilde de Rouzic et William Benichou
Création : 2016
Siège social : La Ciotat (Provence-Alpes-Côte d’Azur)
Activité : service de téléconsultation médicale
Financement : 2 millions d’euros en mars 2019

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIAPour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media

Sur le même sujet

Share This