ActualitéAsieAsie

Alibaba dégage 1,9 milliard de dollars de bénéfices trimestriels, pour 5,3 milliards de CA

Alibaba poursuit sa croissance et publie des résultats financiers trimestriels au-dessus des attentes. Le géant chinois de l'e-commerce a réalisé un chiffre d'affaires de 5,3 milliards de dollars au cours du troisième trimestre de son exercice décalé 2015-2016, en hausse de 32% sur un an. Le résultat net s'établit quant à lui à 1,9 milliard de dollars (+108%) sur la période.

Au-delà de ces indicateurs financiers, Alibaba a comptabilité au 31 décembre 407 millions d'acheteurs actifs annuellement sur ses différentes marketplaces sur douze mois glissants, contre 386 millions en septembre. De quoi générer un volume de marchandise brut échangé (GMV, gross merchandise value) de 149 milliards de dollars sur le trimestre, en croissance de 23% sur un an.

Le mobile s'impose

«Nous avons réalisé une croissance impressionnante des revenus et nous monétisons de plus en plus l'activité de l'utilisateur sur nos marchés, en particulier sur les appareils mobiles», déclare Maggie Wu, la directrice financière du groupe. Ainsi, l'activité mobile est en forte croissance avec 393 millions d'utilisateurs actifs mensuels sur la période. D'ailleurs, le mobile a représenté 2,89 milliards de dollars de revenus, en hausse de 192% sur la période.

«Pendant ce temps, nous avons généré un cash-flow libre de 3,7 milliards de dollars ce trimestre. La force fondamentale de notre cœur de métier nous donne la confiance nécessaire pour investir dans nos priorités stratégiques», poursuit Maggie Wu. En effet, ces derniers mois, Alibaba a multiplié les participations financières dans des entreprises externes afin de diversifier ses sources de revenus.

Il a par exemple investi dans Youku Tudou, le «YouTube chinois», afin de se renforcer dans le secteur des médias en ligne. Un peu plus tôt, il investissait près de 200 millions de dollars dans China Business News, une agence d'information financière chinoise. Dans le secteur du divertissement, il a aussi mis la main sur la plateforme d'achat de tickets Yueke Software. Alibaba s'est également renforcé dans le secteur des services O2O (online to offline, ndlr), notamment avec son site Koubei, ou encore dans les FinTech avec sa filiale Ant Financial.

Une force de frappe financière pour se diversifier

Par ailleurs, le groupe a lancé récemment des fonds d'investissement en Asie pour investir dans les écosystèmes locaux. Un véhicule doté de 120 millions de dollars a vu le jour à Hong Kong. Un schéma similaire a été suivi pour Taïwan.

Il faut dire qu'Alibaba a des moyens financiers considérables. La société fondée par Jack Ma a levé environ 25 milliards de dollars lors de son introduction en Bourse en 2014. Plus récemment, une analyse de BNP Paribas, publiée par Bloomberg, révélait que le groupe disposait d'une force de frappe financière de 38 milliards de dollars pour investir en fusions-acquisitions en 2016.

En parallèle de ses activités d'investissement, Alibaba poursuit ses efforts dans le cloud computing. Ainsi, sa division Alicloud ouvrait en novembre un centre de données à Hong Kong, son premier hors de Chine. Un développement à l'international qui est aussi passé par la création d'un joint venture Moyen-Orient pour commercialiser ses offres dans la région.

Tags

Olivier Harmant

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This