ActualitéAmérique du nord

Alphabet (Google) séduit Wall Street mais ses «autres activités» sont déficitaires

Alphabet, la maison-mère de Google, vient de publier ses résultats financiers trimestriels. Sur les trois derniers mois de l'année, Alphabet a généré 21,3 milliards de dollars de chiffre d'affaires, en hausse de 18% sur un an, pour un résultat net de 4,9 milliards de dollars (GAAP). Et sur l'ensemble de l'année, le chiffre d'affaires atteint les 74,5 milliards de dollars, contre 65,6 milliards un an plus tôt, pour un bénéfice net de 23,4 milliards de dollars.

Les «autres activités» en déficit

A de tels niveaux, la firme dépasse les attentes des analystes. Son cours de Bourse a ainsi bondi hier à Wall Street. En franchissant les 550 milliards de dollars de valorisation, Alphabet, dont l'action a régulièrement augmenté depuis un an, est devenu la première capitalisation mondiale, devant Apple.

Pour la première fois, le groupe californien publiait ses résultats avec une nouvelle organisation qui sépare ses activités – suite à la restructuration survenue cet été sous le nom «Alphabet» – afin de fournir aux investisseurs une meilleure visibilité sur les différentes activités du groupe. Ainsi, en dépit d'un chiffre d'affaires de 74,5 milliards de dollars en 2015, les activités classées dans la catégorie «other bets» n'ont représenté «que» 448 millions de dollars. Et elles ont enregistré une perte de 3,5 milliards de dollars.

Dépendance publicitaire

Les «other bets» regroupent par exemple les activités de Nest, le thermostat connecté racheté 3,2 milliards de dollars en 2014 par Google, ou encore Verily Life Sciences, l'un des projets de Google en matière de santé. Le détail des entités regroupées n'a pas été communiqué, ce qui ne permet pas de connaître la contribution de chacune à ces résultats. Il faut cependant rappeler que plusieurs des projets financés par Alphabet sont en phase expérimentale ou de développement, et ne sont donc pas encore lancés sur le marché, comme sa voiture autonome par exemple. Les résultats financiers de ces «other bets» offrent donc un aperçu des efforts d'investissement d'Alphabet dans ces domaines.

Enfin, autre donnée intéressante : sur les 21,1 milliards de chiffre d'affaires du «segment Google», 19,07 milliards sont tirés de la publicité. Autrement dit, 90% des revenus générés par Google proviennent encore et toujours de la publicité. La firme de Mountain View tente cependant de se positionner dans les services payants. Il présentait en octobre son offre «Red», proposant aux internautes d'accéder à des services vidéo et musicaux originaux et sans publicités.

Tags

Olivier Harmant

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This