ActualitéArts et CultureBusiness

Amazon abandonne sa billetterie en ligne

Habitué à enchaîner les succès, aussi bien dans le digital que dans le physique, Amazon vient pourtant de subir un revers retentissant. La firme américaine a en effet décidé de fermer Amazon Tickets, sa billetterie en ligne, trois ans après avoir lancé le service au Royaume-Uni. James Moore, le directeur de la section musique d’Amazon Tickets, a annoncé la nouvelle aux clients de la plateforme, révèle le média britannique IQ Live Music Intelligence Magazine. Si les tickets déjà achetés sur la billetterie en ligne sont toujours valables, la vente de billets est désormais définitivement arrêtée.

Lancée en 2015 outre-Manche, Amazon Tickets semblait pourtant sur de bons rails. La billetterie en ligne du mastodonte américain avait en effet noué un partenariat avec AEG, géant mondial de la production de spectacles. Amazon avait également lancé Prime Live Events, une offre dédiée aux abonnés d’Amazon Prime pour assister à des concerts exclusifs. Cependant, les départs de Geraldine Wilson, directrice d’Amazon Tickets UK, et de Jason Carter, directeur des événements Amazon Prime, et surtout les difficultés rencontrées par Amazon pour s’imposer en Amérique du Nord ont conduit la firme américaine à revoir ses ambitions sur le marché du divertissement.

Le marché américain au coeur de l’échec d’Amazon Tickets 

Les États-Unis ont donné bien du fil à retordre à Amazon, au point de pousser le groupe de Jeff Bezos à abandonner tous ses projets pour sa billetterie en ligne. Cela s’est traduit de manière concrète en novembre dernier par l’annulation du lancement d’Amazon Tickets aux États-Unis. Ce coup dur a principalement été engendré par l’échec d’Amazon à nouer un accord avec Ticketmaster, billetterie en ligne détenue par Live Nation, rival d’AEG. Or Ticketmaster bénéficie d’une part de marché de 80% aux États-Unis. Dans ce contexte, il était apparu difficile, pour ne pas dire impossible, pour Amazon d’envisager une percée sur le marché américain.

De plus, le marché américain est bien différent du modèle européen. Si les producteurs ont l’habitude en Europe de confier des quotas de ventes à plusieurs plateformes pour le même événement, le modèle américain repose de son côté sur des accords d’exclusivité. De cette manière, des plateformes, comme Ticketmaster, AXS et See Tickets, paient des avances, parfois exorbitantes, pour avoir le droit de détenir l’exclusivité sur la totalité des billets mis en vente pour un événement. Ce modèle rendait ainsi d’autant plus difficile le lancement d’Amazon Tickets, dont le modèle économique consistait à négocier avec toutes les billetteries en ligne. Destinés à être le marché porteur d’Amazon Tickets, les États-Unis ont finalement précipité la chute de la plateforme.

Cependant, Amazon ne perd pas totalement espoir pour revenir un jour sur le marché de la billetterie, si l’on en croit les informations de Billboard. Le magazine américain rapporte en effet qu’Amazon pourrait relancer son service en 2019. A la différence de la première plateforme, la prochaine pourrait être reliée à l’enceinte intelligente Echo et à la clé HDMI Fire TV Stick.

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Amazon abandonne sa billetterie en ligne
SoLocal: un accord de refinancement lui permet de « sécuriser l’apport de 117 millions d’euros »
Esport: 10 ans après le phénomène League of Legends, Riot Games lance un nouveau jeu
FinTech: après le scandale Wirecard quelles sont les « leçons à tirer au niveau européen »?
Inde: Intel investit 253,5 millions de dollars dans Jio Platforms
Numérique : une amélioration de l’expérience client demandée par les consommateurs
AssurTech: Lemonade fait une entrée remarquée à Wall Street
Copy link