Business

Amazon fait l’acquisition de BuyVIP pour 70 millions d’euros (96,5 millions de dollars)

Le Wall Street Journal confirme le rachat de BuyVIP, l’équivalent espagnol de VentePrivee.com, par Amazon. Le cybermarchand américain poursuit ainsi son développement en Europe et notamment après l’ouverture cet été d’Amazon Fresh en Angleterre et en Allemagne, en attendant la France.

Créé par Juan Pane Arregui, et Gustavo Garcia Brusilovsky BuyVIP enregistre 6 millions de membres sur 7 pays (Pologne, Portugal, Pays-Bas, Espagne, Italie, Autriche, Allemagne). Créé en 2006 à Madrid, BuyVIP a levé au cours de 3 tours, 30 millions de dollars auprès d’une vingtaine d’investisseurs tels que Kennet Partners, Active Capital Partners, Beterlsmann Digital Media Investments, ou encore 3i Group.

200 salariés travaillent chez BuyVIP, 100 en Espagne, et 100 pour le développement des pays européens. La société a réalisé un chiffre d’affaires de 5 millions d’euro en 2007, 28 millions en 2008, 70 millions en 2009 et ambitionne de dépasser les 100 millions en 2010

En France, la compétition fait rage avec des acteurs très actifs dont le mastodonte VentePrivee.com dirigé par Jacques-Antoine Granjon (1450 employés, 680 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2009) ou encore Showroomprive.com, qui vient lever 37 M€ auprès de l’américain Accel Partners pour mener à bien son ambition européenne.

Bouton retour en haut de la page
Amazon fait l’acquisition de BuyVIP pour 70 millions d’euros (96,5 millions de dollars)
Comment Bandsintown a su renouveler son modèle face à la crise?
[Série A] Retail: Hardloop lève 3 millions d’euros pour s’imposer auprès des sportifs en Europe
[SEED] Figures lève 1,7 million d’euros pour développer son offre de benchmark salarial
Hublo rachète Mstaff pour compléter son offre de gestion des remplacements du personnel de santé
Rodolphe Ardant
[Serie D] Spendesk, 2nd licorne pour eFounders le startup studio de Thibaud Elziere et Quentin Nickmans
La stratégie de MerciApp, outil de correction orthographique, pour conquérir les entreprises francophones