Business

Amazon fait l’acquisition de BuyVIP pour 70 millions d’euros (96,5 millions de dollars)

Le Wall Street Journal confirme le rachat de BuyVIP, l’équivalent espagnol de VentePrivee.com, par Amazon. Le cybermarchand américain poursuit ainsi son développement en Europe et notamment après l’ouverture cet été d’Amazon Fresh en Angleterre et en Allemagne, en attendant la France.

Créé par Juan Pane Arregui, et Gustavo Garcia Brusilovsky BuyVIP enregistre 6 millions de membres sur 7 pays (Pologne, Portugal, Pays-Bas, Espagne, Italie, Autriche, Allemagne). Créé en 2006 à Madrid, BuyVIP a levé au cours de 3 tours, 30 millions de dollars auprès d’une vingtaine d’investisseurs tels que Kennet Partners, Active Capital Partners, Beterlsmann Digital Media Investments, ou encore 3i Group.

200 salariés travaillent chez BuyVIP, 100 en Espagne, et 100 pour le développement des pays européens. La société a réalisé un chiffre d’affaires de 5 millions d’euro en 2007, 28 millions en 2008, 70 millions en 2009 et ambitionne de dépasser les 100 millions en 2010

En France, la compétition fait rage avec des acteurs très actifs dont le mastodonte VentePrivee.com dirigé par Jacques-Antoine Granjon (1450 employés, 680 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2009) ou encore Showroomprive.com, qui vient lever 37 M€ auprès de l’américain Accel Partners pour mener à bien son ambition européenne.

Tags

Richard Menneveux

CEO & Editor in Chief@Decode Media / Pour me contacter: richard@decode.media / Pour contacter la rédaction: redaction.frenchweb@decode.media
Amazon fait l’acquisition de BuyVIP pour 70 millions d’euros (96,5 millions de dollars)
Droit à l’oubli: le Conseil d’État entérine la victoire de Google face à la Cnil
French Tech: en pleine crise, les startups peinent à lever des fonds
FinTech : la startup suédoise Tink s’offre Eurobits Technologies pour 15,5 millions d’euros
Télémédecine: les hôpitaux s’organisent face au déferlement du coronavirus
FoodTech: l’alimentation de proximité accélère sa numérisation depuis la fermeture des marchés
Cureety lève 1,2 million d’euros pour suivre à distance les patients souffrant de maladies graves
Copy link