ActualitéRetail & eCommerceTech

Amazon.fr ouvre sa plateforme de téléchargement de logiciels et de jeux video

Amazon.fr s’ouvre au téléchargement de jeux video et de logiciels, entrant en concurrence de l’appstore d’Apple. Le catalogue comprend aujourd’hui plus de 700 applications et devrait s’enrichir sensiblement dans les semaines à venir.

Les incontournables Rayman Legends, FIFA 14, Splinter Cell Blacklist, Farming Simulator 2013 et Saints Row 4 sont dès à présent disponibles. Les clients auront également accès à un choix important de jeux gratuits comme Second Life et Stronghold Kingdom dans la boutique Free-To-Play. Pour ces jeux gratuits, les clients pourront acheter via Amazon.fr du contenu tel que des points, des objets ou des devises, et en disposer instantanément dans leurs jeux.

La plateforme de téléchargement propose également une gamme complète de logiciels tels que Microsoft Office, Adobe Photoshop, les anti-virus et les produits de sécurité de Kaspersky et de Bitdefender, les logiciels de gestion d’entreprise de Ciel et les logiciels multimédia de Sony.

« Les clients d’Amazon qui veulent pouvoir disposer rapidement de logiciels et jeux vidéo seront dorénavant en mesure de les télécharger directement sur leur ordinateur d’un simple clic. Il s’agit d’une réelle avancée non seulement pour les achats quotidiens, mais aussi pour les prochaines grandes sorties à venir que les clients pourront obtenir sans avoir à attendre qu’ils soient livrés chez eux », déclare Xavier Garambois, Vice-Président d’Amazon EU SARL.

76 commentaires

Bouton retour en haut de la page
Amazon.fr ouvre sa plateforme de téléchargement de logiciels et de jeux video
E-santé: l’Américain Aptar rachète le Français Voluntis, spécialisé dans les logiciels de suivi médical
HR Tech: Deel lève 425 millions de dollars supplémentaires pour faciliter les recrutements à l’étranger
Digital Marketing en 2021: le temps de l’action et du sens pour convaincre des clients potentiels
N26
La néobanque allemande N26 lève 777 millions d’euros pour une valorisation à 7,76 milliards d’euros
Télémédecine: après la crise, l’e-santé enfin prête à décoller?
Recrutement: le Français CleverConnect lève 30 millions d’euros pour s’étendre en Europe