ActualitéBusinessEuropeFoodTechTransport

Amazon veut lancer son offre Amazon Fresh en France

Avec plus de deux milliards d’euros investis en France depuis 2010, Amazon a fait de l’Hexagone un de ses terrains de jeu favoris en Europe. La tendance devrait se poursuivre en 2018 avec le recrutement de 2 000 collaborateurs supplémentaires en CDI et l’arrivée d’un nouveau service. En effet, la firme américaine songe très sérieusement à lancer Amazon Fresh, son service de livraison de produits frais, surgelés et d’épicerie, en France. Dans le Journal du Dimanche, Frédéric Duval, le directeur de la filiale française du mastodonte du commerce en ligne, a révélé qu’Amazon souhaitait étoffer son offre dans l’alimentaire dans l’Hexagone.

Le lancement d’Amazon Fresh sur le sol français n’est encore qu’au stade de projet, mais le géant de Seattle y pense de plus en plus après une année 2017 marquée par une forte accélération dans l’alimentaire. «C’est un axe de développement depuis le lancement de notre offre Amazon Fresh aux États-Unis en septembre 2016. Le rachat de Whole Foods Market en juin 2017 marque une nouvelle étape dans cette ambition. Nous aurions bien entendu envie de lancer ce service en France, mais chaque chose en son temps. Un lancement représente un investissement», explique Frédéric Duval dans les colonnes de l’hebdomadaire dominical.

Vers une fusion Fresh-Prime Now ?

L’arrivée d’Amazon Fresh en France est attendue depuis plusieurs années. Alors que le marché français se préparait au lancement de l’offre de courses alimentaires de la firme américaine, c’est finalement Amazon Prime Now, le service de livraison en moins de deux heures réservé aux adhérents d’Amazon Prime, qui avait fait son apparition à Paris en 2016. Prime Now pourrait d’ailleurs finir par absorber Fresh. Et pour cause, Amazon a greffé l’offre de Whole Foods Markets, racheté l’an passé pour 13,7 milliards de dollars, à Prime Now début février pour livrer sous deux heures les produits frais de la chaîne de supermarchés bio aux abonnés Prime. En livrant ces produits via Prime Now, Amazon affaiblit considérablement le service Amazon Fresh.

Ce dernier avait vu le jour en 2007 pour livrer le jour-même et tôt le matin des produits frais, un argument de vente qui avait porté ses fruits pour séduire les professionnels en manque de temps pour faire leurs courses alimentaires. Cependant, le lancement de Prime Now en 2014 a complètement changé la donne. Avec une livraison garantie sous deux heures, Prime Now a ainsi ringardisé son grand frère Amazon Fresh. Selon Morgan Stanley, 48% des utilisateurs de Prime Now commandent des produits alimentaires. Dès lors, l’intérêt même d’Amazon Fresh s’en trouve fortement dégradé.

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This