ActualitéAmérique du nordBusinessJeux VideoTech

Apple Arcade, une percée dans le gaming à 500 millions de dollars

Après avoir fait fortune grâce à ses Mac et ses iPhone, l’heure est venue pour Apple de se réinventer. Et pour la marque à la pomme, l’avenir semble davantage s’écrire dans le software que le hardware. La keynote du 25 mars dernier a d’ailleurs confirmé cette perspective. L’événement a même été vu par nombre d’observateurs comme le jour où Apple est officiellement devenue une entreprise de services. 

Lors de cette keynote, c’est sans surprise le lancement très attendu d’Apple TV+, un service de streaming vidéo destiné à contrer Netflix, qui a marqué les esprits avec la présence notamment de Steven Spielberg, Oprah Winfrey et Jennifer Aniston. Toutefois, l’entreprise dirigée par Tim Cook avait également fait d’autres annonces qui méritent une attention particulière. 

Apple contre Google

Outre Apple TV+, Apple News+, un service presse premium, et l’Apple Card, une carte de crédit sans frais, le géant américain avait aussi annoncé Apple Arcade, un nom derrière lequel se cache un service de jeux vidéo par abonnement qui pourrait bien devenir la principale vache à lait de l’entreprise au cours des prochaines années. Pour se faire une idée des espoirs placés par Apple dans cette plateforme de gaming, il suffit de jeter un oeil au budget alloué à Apple Arcade avant même son lancement qui interviendra à l’automne prochain dans plus de 150 pays. Selon le Financial Times, la marque à la pomme aurait ainsi consacré une enveloppe de plus de 500 millions de dollars à ce projet. 

Cette somme a servi à financer le développement de certains jeux, mais pas seulement. Sur un marché du gaming en pleine effervescence, comme en témoigne la présentation en mars de Stadia, la plateforme de cloud gaming de Google, Apple n’a eu en effet d’autre choix que de mettre la main au portefeuille pour convaincre certains studios de proposer des jeux sur sa plateforme, et plus encore pour qu’ils développent des jeux disponibles en exclusivité sur Apple Arcade. 

Apple Arcade, un service pesant 4,5 milliards de dollars en 2024 ?

A la manière d’un Netflix, la marque à la pomme mise sur du contenu exclusif pour faire de l’ombre à la concurrence, et en l’occurence Android, le système d’exploitation mobile de Google. Affirmant son envie de «redéfinir l’univers du gaming», la marque à la pomme proposera sur Apple Arcade plus de 100 jeux exclusifs, dont des créations originales de grands noms du jeu vidéo comme Hironobu Sakaguchi (Final Fantasy) et Will Wright (SimCity).

Les analystes de la banque HSBC estiment qu’Apple Arcade va générer 370 millions de dollars en 2020, 2,7 milliards de dollars en 2022 et 4,5 milliards de dollars en 2024, date à laquelle HSBC prévoit 29 millions d’utilisateurs qui débourseront 12,99 dollars chaque mois pour accéder au service. Pour l’heure, le prix d’accès à ce dernier n’a pas été dévoilé. 

Ces estimations dépassent celles pour Apple TV+ (2,6 milliards de dollars en 2022 et 4,1 milliards de dollars en 2024) et Apple News+ (1,7 milliard de dollars en 20222 et 2,7 milliards de dollars en 2024). Avec ces nouvelles plateformes, la marque à la pomme espère gonfler rapidement ses revenus dans les services. Apple souhaite ainsi que ses activités de services génèrent 50 milliards de dollars de revenus par an d’ici 2021, contre 30 milliards de dollars en 2017.

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIAPour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media

Un commentaire

  1. J’apporterais des 2cnuances,
    1- est-ce qu’Apple concurrence vraiment Netflix? je pense pas, Apple se bat plutot contre toutes les activités qui prennet l’ATTENTION (temps libre) du user, donc je pense oui Netflix masi aussi EA, Amazon Kindle, la TV, Fitness…
    2- Apple devient de plus en plus une entreprise de Service, Oui mais il s’attaque aussi massivement dans le Healthcare grace à Healthkit, le Apple hospital dans le campus etc…

Apple Arcade
Apple Arcade, une percée dans le gaming à 500 millions de dollars
Samsung: la faille du capteur d’empreinte ne sera pas réglée avant la prochaine mise à jour
YouTube
Les marques ont-elles perdu le contrôle de leurs investissements publicitaires en ligne?
Airbnb double ses pertes, mauvais indicateur avant l’IPO de 2020?
Les offres d’emploi de la semaine
Libra: le G7 exige un cadre juridique
Veepee s’offre la startup Scalia pour unifier ses données produits
Copy link