ActualitéBusinessEuropeFoodTech

Fleury Michon: un virus paralyse la production pendant cinq jours

AFP

Fleury Michon a suspendu sa production pendant cinq jours en raison d’un virus informatique, avant de la reprendre lundi, un incident dont les coûts seront couverts par son assurance, a annoncé le groupe de charcuteries et traiteur français.

« Dans la nuit du 10 au 11 avril, les systèmes informatiques de Fleury Michon ont été touchés par un virus informatique. Par mesure de précaution, l’ensemble des systèmes ont été déconnectés, pour éviter la propagation. Les usines, ainsi que notre unité logistique, ont été mises à l’arrêt jeudi dernier, 11 avril, à 14h00« , a précisé le groupe dans un communiqué.

Couvert par une assurance

« Après analyse, les mesures de sécurisation adéquates ont été déployées afin de permettre le redémarrage de l’activité » et depuis lundi matin, « l’ensemble des unités de production ont redémarré, à l’exception de l’unité des aides culinaires de Pouzauges (Vendée) qui redémarrera mardi matin« , a expliqué Fleury Michon. « Les commandes de nos clients sont livrées à nouveau depuis ce matin » lundi, a ajouté le groupe, en assurant que « les impacts, en cours de chiffrage, seront limités et couverts par une assurance souscrite à cet effet« .

Dans ce communiqué, le groupe agro-alimentaire remercie notamment les « services informatiques, logistiques, industriels, pour leur réactivité et leur formidable engagement à traiter au plus vite cet incident ». Fleury Michon a réalisé en 2018 un chiffre d’affaires de 725,3 millions d’euros, en hausse de 1,2%, tandis que son bénéfice net s’envolait de 67,4%, à 14,4 millions d’euros, un résultat imputable à une meilleure rentabilité.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Fleury Michon: un virus paralyse la production pendant cinq jours
Porté par Dassault Systèmes et Ubisoft, le logiciel français s’est envolé en 2020
[DECODE Quantum] À la rencontre de Frédéric Grosshans, co-directeur du Quantum Information Center Sorbonne
RH: Next Station lève 1,5 million d’euros pour favoriser le recrutement à l’étranger
Pixel 6: Google va-t-il enfin percer sur le marché des smartphones?
WeWork: deux ans après son échec retentissant en Bourse, le géant des bureaux partagés revient à Wall Street
Cryptomonnaies: l’AFRO est-elle le futur « Bitcoin de l’Afrique »?