BusinessLes contributeursLes ExpertsTech

Se transformer à Paris: rêve ou réalité?

Par Clémence Boxberger, Client Manager chez Fabernovel

Il n’y a pas de règles dans la transformation : elle s’expérimente. Se confronter aux succès, aux échecs, tester et itérer, sans qu’il y ait de bonne ou de mauvaise réponse, fait partie intégrante de la vie de n’importe quelle entreprise. Toutefois, que ce soit dans la sphère privée ou professionnelle, nous avons tous la capacité de nous connecter, d’échanger, et de faire de cet écosystème un levier d’apprentissage stratégique.

Tout seul, on va plus vite, ensemble, on va plus loin», dit le proverbe. Les échanges sont créateurs d’opportunités : ils insufflent l’envie d’innover et l’inspiration suffisante pour y parvenir. Ces connexions permettent à chacun de grandir et d’évoluer.

A l’heure du bilan de l’édition 2019 de VivaTech, grand messe de l’innovation à laquelle s’est retrouvé un large panel français et international d’acteurs de l’économie numérique et technologique, comment s’y retrouver dans cet écosystème et en tirer le meilleur?

Paris, un écosystème qui prend son envol, à ne pas négliger

Au-delà de proposer une méthodologie stricte de l’activation d’un écosystème, il convient d’analyser dans un premier temps l’écosystème disponible. Tandis que les entrepreneurs se ruent depuis une décennie sur celui de San Francisco, et plus récemment sur celui de la Chine, il convient de rappeler que Paris dispose d’un riche vivier entrepreneurial, en témoigne la fréquentation de l’édition 2019 de VivaTech : au-delà d’un succès, un véritable record, avec 124 000 visiteurs en seulement 3 jours.

Aux entreprises et start-ups françaises désireuses de se faire une place sur la scène tech internationale, le chauvinisme français impose de rappeler certains chiffres : fin avril 2019, selon Les Echos, les start-up tricolores ont levé un total de 1,43 milliard d’euros, représentant une hausse de 72% par rapport à la même période en 2018, où le montant des levées de fonds était lui-même déjà supérieur de 15% par rapport à l’année précédente. Cédric O, Secrétaire d’Etat chargé du Numérique, en marge de Viva Technology, a par ailleurs partagé ses pronostics comme l’a rapporté La Tribune : « l’an prochain, il faudra accompagner la croissance de l’écosystème, qui devrait lever un peu moins de cinq milliards d’euros. Il faut être ambitieux!»

Paris, et plus largement l’Europe, présentent par ailleurs la spécificité d’offrir aux entreprises et aux entrepreneurs un cadre favorable au développement d’un business “propre” et éthique. Paris s’efforce de remettre l’humain au centre, avec des valeurs fortes (AI for Humanity de Cédric Villani, …?) et une législation stricte (RGPD, …?). En tant qu’entrepreneur, il est possible à Paris de rêver d’une société plus inclusive et solidaire : des évènements comme Tech for Good Summit permettent de rencontrer des start-ups telles qu’Agricool, Yuka, Meet My Mama ou Too Good To Go, qui sont la preuve ultime que l’entrepreneuriat peut aussi rimer avec responsabilité sociale, sociétale et environnementale : une prise de conscience générale qui permet l’accélération d’une nouvelle ère, plus responsable.

La réussite de toute entreprise dépend de sa capacité à se connecter à son écosystème

La véritable et principale difficulté rencontrée réside dans la maîtrise et l’entretien de son écosystème, pour en tirer des externalités positives. Que ce soit donc avec ses clients, ses partenaires, ses collaborateurs, ou ses pairs, une seule conviction : le succès de l’entreprise dépend de sa capacité à échanger. La connexion par l’échange social met en avant l’idée que les relations se forment, se maintiennent ou se brisent en raison d’une analyse coûts/bénéfices. Mais en réalité, la gestion des relations avec ses parties prenantes, c’est avant tout de l’humain. Et cela dépasse souvent le simple calcul de rentabilité. Une véritable réflexion doit être menée pour construire une stratégie solide autour de la rencontre et de l’appartenance à un écosystème.

De nombreux lieux d’innovation tels que Station F ont vu le jour ces dernières années, et avec eux, Paris a assisté à la naissance d’événements novateurs et inspirants. Les investissements menés à cet égard ont permis d’attirer la scène internationale, mais surtout de faire émerger au sein de la ville lumière un écosystème de talents performants et dynamiques. Se rendre sur ces évènements, assister ou participer à des conférences et séminaires sont autant d’opportunités à la portée des entrepreneurs. Sourcer ces lieux et événements permet de cibler de manière précise ses interlocuteurs et ainsi mieux structurer son programme de rencontres. Quels sont vos besoins? Qui devez-vous rencontrer pour trouver les réponses à ces questions? Identifiez les trous dans la raquette et sortez de votre zone de confort : osez la diversité des échanges, la solution est là où on ne l’attend pas, l’important est d’apprendre à regarder ailleurs.

La connexion est la monnaie invisible qui permet de créer des opportunités si celle-ci est maîtrisée et encadrée. Accélérer sa transformation, gagner en performance, tout en créant des cercles plus vertueux pour la planète ou pour les hommes : si vous êtes à Paris, vous êtes au bon endroit. Il ne vous reste plus qu’à vous connecter pour continuer à grandir. 

La contributrice: 

Clémence a rejoint Fabernovel Institute en mai 2018 en tant que Client manager, elle travaille sur la qualité et à la fluidité de l’expérience des clients chez Fabernovel Institute. 

Clémence est diplômée de l’Université Paris Dauphine et Mines ParisTech où elle s’est spécialisée en Management de l’Innovation.

Tags

contributeur

Les contributeurs sont des auteurs indépendants de la Rédaction de FrenchWeb. Leurs propos et positions leurs sont personnels.

Sur le même sujet

Share This