ActualitéBusinessTech

Après Facebook, Microsoft et Amazon, Google rejoint à son tour Station F

Station F est bel et bien «the place to be» dans l’Hexagone pour les géants américains du numérique. L’immense campus parisien de start-up, qui s’étale sur près de 34 000 mètres carrés au sein de la Halle Freyssinet, vient ainsi d’accueillir Google pour accompagner les start-up françaises. La firme de Mountain View devient le quatrième mastodonte américain à poser ses valises à Station F, après Facebook, qui a lancé son «Startup Garage», Microsoft, qui a conçu le programme «AI Factory» dédié à l’intelligence artificielle, et Amazon, qui dispose d’un espace pour sa filiale d’hébergement en ligne Amazon Web Services (AWS). Désormais, il ne manque plus que l’ouverture d’un espace estampillé Apple pour que les GAFAM soient au grand complet dans l’immense halle dédiée aux start-up françaises.

Pour ses débuts au sein de l’incubateur XXL, initié par Xavier Niel et dirigé par Roxanne Varza, Google s’installe pour trois mois dans un espace de 150 mètres carrés, situé dans le passage Louise, l’espace public central de Station F. Celui-ci vise à proposer aux entrepreneurs des conférences, des ateliers pratiques en petits groupes et des rendez-vous individuels pour les conseiller sur leur stratégie et les former aux outils numériques. Chaque jour, deux coaches de Google seront présents au sein de l’espace dédié pour accueillir, former et renseigner gratuitement les start-up qui le souhaitent, même si elles ne sont pas installées à Station F.

Crédits : Google.

3 axes de formation pour propulser les start-up 

L’accompagnement de Google auprès des jeunes pousses se déclinera en trois axes : «Start», pour la conception du produit, «Grow», pour déterminer le marché correspondant au produit, et «Scale», pour l’internationalisation. Sans surprise, Google mettra en avant ses outils (SEO, solutions publicitaires ou cloud…) en aidant les jeunes pousses à mieux les utiliser. «La maîtrise de ces outils leur permettra de mieux se développer et d’augmenter leurs chances de réussir», explique Sébastien Missoffe, directeur général de Google France. Pour soigner son accueil, la filiale d’Alphabet promet également un «crédit cloud» de 20 000 euros à toutes les start-up du campus parisien.

A l’issue de ces trois premiers mois à Station F, Google a l’intention de pérenniser sa présence physique dans le campus parisien. Dans ce sens, des coaches de Google continueront de répondre aux questions des start-up de Station F tout au long de l’année et de proposer des rencontres ponctuelles sur des thématiques ou des outils spécifiques. L’arrivée de Google au sein de Station F s’inscrit dans la lignée des projets annoncés par la firme américaine fin janvier. Google se fixe notamment pour objectif de former chaque année 100 000 personnes aux outils numériques sur l’ensemble de l’Hexagone.

Bouton retour en haut de la page
Après Facebook, Microsoft et Amazon, Google rejoint à son tour Station F
Face aux géants du streaming, WarnerMedia fusionne avec Discovery pour 43 milliards de dollars
NFT: les enchères d’œuvres numériques débarquent en France
Cloud: comment la France veut s’émanciper des géants américains
CarTech: le groupe Stellantis s’allie au fabricant de produits électroniques Foxconn
Axa
Cyberattaque: Axa Partners victime d’un rançongiciel en Asie
Retail: le Français Ankorstore lève 84 millions d’euros auprès de Tiger Global et Bain Capital