ActualitéBusinessTransport

Après les États-Unis, Waymo veut faire rouler ses taxis autonomes en Europe

Pour Waymo, l’avenir se se limitera pas aux routes américaines. A l’occasion du congrès Automotive News Europe qui s’est tenu début juin à Turin, John Krafcik, le patron de la filiale d’Alphabet dédiée aux voitures autonomes, a en effet révélé que Waymo envisage de proposer son service de taxis autonomes en Europe. Alors que le service doit être lancé aux États-Unis d’ici la fin de l’année, Waymo souhaite l’exporter sur les marchés européens, mais sous une forme différente.

Pour s’implanter sur le «Vieux Continent», la filiale d’Alphabet songe à s’appuyer sur un partenaire, ce qui pourrait induire la commercialisation du service sous une autre marque. «Nous avons l’opportunité d’expérimenter ici en Europe, avec différents produits et peut-être même avec différentes stratégies commerciales», a indiqué John Krafcik lors du congrès Automotive News Europe en Italie. Et d’ajouter : «On peut dire sans trop se tromper que la marque Waymo ne serait pas aussi forte que certaines autres marques qui existent déjà en Europe.»

Lancement officiel aux États-Unis cet été 

Aux États-Unis, le service de taxis autonomes de Waymo sera lancé cet été à Phoenix, en Arizona, avant d’être déployé à plus grande échelle à travers le pays. En vue du lancement officiel de son service, la filiale d’Alphabet a annoncé début juin avoir commandé 62 000 monoplaces Chrysler Pacifica, qui viendront s’ajouter aux 20 000 véhicules électriques I-Pace commandés en mars auprès de Jaguar Land Rover.

Le lancement du service de taxis sans chauffeur de Waymo vient concrétiser les ambitions de la société américaine sur le marché de la voiture autonome. Depuis novembre dernier, la filiale d’Alphabet mène des tests avec ses monospaces autonomes sur route ouverte et sans chauffeur de sécurité à Phoenix. Sur ce segment ultra-concurrentiel, Waymo avait attaqué Uber en justice l’an passé pour vol de secrets industriels. L’affaire s’était soldée par un accord à l’amiable avec le versement de 245 millions de dollars en actions à Waymo. Lors de la Code Conference, en mai dernier, Dara Khosrowshahi, le CEO d’Uber, avait indiqué discuter d’un éventuel partenariat avec la filiale d’Alphabet pour intégrer des véhicules autonomes à son propre réseau de VTC.

Bouton retour en haut de la page
Après les États-Unis, Waymo veut faire rouler ses taxis autonomes en Europe
[Série A] Sastrify lève 15 millions de dollars auprès de FirstMark Capital
Gojob, la startup qui veut revaloriser le statut de l’interim grâce à l’IA
Elyze, le « Tinder » de la présidentielle ne conserve plus les données des utilisateurs
Investissements
Licornes françaises: où sont les femmes?
[Serie C] Wandercraft lève 45 millions de dollars pour accélérer son développement aux États-Unis
Alban Sayag, COO de YouSign
[Build Up] YouSign accélère son développement produit avec l’acquisition de Canyon