Actualité

Arnaud Montebourg remet en cause l’indépendance de l’Arcep

Dans une interview accordée au magazine Challenges, le ministre du Redressement productif, a annoncé qu’il fallait remettre de l’ordre dans les télécoms et « en particulier s’interroger sur le rôle de l’Arcep. »

Au cours de cette interview, Arnaud Montebourg a notamment reproché à l’Arcep de « s’intéresser exclusivement à la concurrence sans limite », en précisant que « l’Arcep faisait des choix politiques en lieu et place du politique. » Le ministre pointe ainsi du doigt une concurrence, poussée à un tel point, qu’elle aurait mené à « l’autodestruction » du secteur.

« Pour le gouvernement, la concurrence doit trouver sa limite dans la préservation de l’emploi », conclut Arnaud Montebourg.

Pour rappel, le 13 juin dernier, le ministre du Redressement productif avait fait savoir « qu’il fallait trouver un moyen de relocaliser les centres d’appels ». Un message adressé aux dirigeants des principaux opérateurs télécoms.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

2 commentaires

  1. Ahaha, je rigole bien à la lecture de votre commentaire… à la lecture de la news dont vous mettez le lien encore bien plus. Un passage intéressant « .. Et des chiffres de perte d’emplois ont été cités sans pour autant être expliqués ../… » tu m’étonnes qu’ils ne les explique pas leur chiffres..

    Comme c’est facile de désigner Free comme le coupable plutôt que de se remettre en question et de remettre en question son modèle économique.. Certains ont la mémoire courte on dirait.. peut être avez vous oublié que Orange, Bouygues et SFR avaient été condamnés pour « entente illicite »..

    Ils le savaient bien qu’un jour, le gâteau serait divisé par 4 et non plus par 3 ? Ils n’y croyaient peut être pas mais c’est arrivé. Grâce à Free, un voile a été levé sur le niveau de rentabilité des opérateurs qui est plus qu’indécent.. Aujourd’hui les gens savent, les gens se renseignent et se rendent compte que l’illimité est possible sans pour autant devoir payer des forfaits d’américains à nos opérateurs…

    Le retour à la réalité.. ça fait mal hein ?? Si les 3 gros avaient anticipé le marché et l’arrivée de concurrents potentiels peut être plus sérieusement, on en serait pas la aujourd’hui… et dire que les patrons de ces boites touchent des millions…

    Merci Xavier Niel de nous avoir permis d’arrêter de nous faire traire par ces escrocs d’opérateurs…

Bouton retour en haut de la page
Arnaud Montebourg remet en cause l’indépendance de l’Arcep
Airbnb
Airbnb vise jusqu’à 35 milliards de dollars de valorisation pour son IPO
Quelle est cette startup qui vaut 1 milliard de dollars pour Facebook?
FinTech et DeepTech au cœur de l’écosystème du Grand Est
Le commerce en ligne pèse 103 milliards d’euros en France
Vianova
Mobilité: Vianova lève 1,8 million d’euros auprès de la RATP
Palantir
[DECODE Market] Palantir, Ant Group et Altice Europe : 3 destins très différents sur les marchés boursiers