BusinessDecode BusinessMediaStartupTV

Avec Majelan, Mathieu Gallet veut propulser les podcasts dans les oreilles des Français

Interview de Mathieu Gallet, co-fondateur et CEO de Majelan

Pour Mathieu Gallet, l’avenir s’écoutera dans les podcasts. Après avoir passé quatre ans au sein de la Maison ronde, l’ancien PDG de Radio France a quitté son costume de patron d’une grande entreprise du service public pour adopter le look décontracté du jeune entrepreneur. Face à l’essor des podcasts des deux côtés de l’Atlantique, principalement aux États-Unis, il a rapidement vu dans ce format une opportunité pour monter un projet. «Entre 2014 et 2018 (quand il était PDG de Radio France, NDLR), nous avons vu une explosion de la consommation de podcasts en France», indique Mathieu Gallet à l’occasion du sommet des Napoleons qui s’est tenu à Val d’Isère du 9 au 12 janvier.

Apparu en 2004, le terme «podcast» est la contraction de «iPod», le très populaire baladeur d’Apple, et de «broadcast», qui signifie «diffusion» en anglais. Moins coûteux que la vidéo et faciles à écouter (dans le métro, en faisant son jogging ou la cuisine…), les podcasts, baptisés «balados» par les Québécois, bénéficient désormais d’un écosystème numérique (smartphones, enceintes connectées…) qui leur permet d’exprimer la pleine mesure de leur potentiel.

Un modèle à mi-chemin entre Netflix et Spotify

Libéré de ses fonctions à la tête de Radio France début 2018, Mathieu Gallet n’a pas attendu plus tard que l’été dernier pour créer Majelan avec Arthur Perticoz, entrepreneur qui a notamment co-fondé Wynd, start-up venant tout juste de lever 72 millions d’euros et qui développe une plateforme omnicanale de gestion des points de vente. De plateforme, il en est question aussi chez Majelan, jeune pousse qui s’attèle à en construire une spécialement dédiée aux podcasts, avec un modèle à mi-chemin entre Netflix et Spotify.

L’objectif de Majelan n’est pas seulement de regrouper les podcasts disponibles sur d’autres plateformes en France pour les proposer sur une seule et même interface. La start-up veut aller encore plus loin avec une version payante qui permettra à l’utilisateur d’accéder à des contenus exclusifs. Dans ce cadre, Majelan prévoit d’ailleurs de créer ses propres studios pour développer sa production de podcasts. Un segment sur lequel plusieurs acteurs se sont déjà positionnés, à l’image de Binge Audio, Nouvelles Écoutes et Louie Media.

Se présentant comme une alternative aux plateformes traditionnelles, comme iTunes d’Apple ou SoundCloud, ou récentes, à l’image de Google Podcasts, Majelan ambitionne de proposer «une expérience facile, complète et intuitive pour les utilisateurs». Pour y parvenir, la société, qui estime que plus de 4 millions de Français écoutent des podcasts chaque mois, a bouclé fin 2018 un tour de table de 4 millions d’euros mené par Idinvest Partners, avec également Kima Ventures, le fonds de Xavier Niel dirigé par Jean de La Rochebrochard. Majelan sera accessible au grand public au printemps prochain.

Majelan : les données clés

Fondateurs : Mathieu Gallet et Arthur Perticoz
Création : 2018
Siège social : Paris
Activité : plateforme de podcasts

Maxence Fabrion

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA
Bouton retour en haut de la page
Avec Majelan, Mathieu Gallet veut propulser les podcasts dans les oreilles des Français
Nicolas Brusson (BlaBlaCar) : « Le covoiturage peut absorber 90% de la demande de gare routière »
Pourquoi Dassault Systèmes met la main sur la startup américaine NuoDB
IBM
Pour satisfaire ses ambitions dans le cloud, IBM pourrait supprimer un quart de ses effectifs en France
Kingfisher rachète NeedHelp pour accélérer la digitalisation de ses services de bricolage
Le Brésil est-il une terre de marketing d’influence ?
apple
Apple: pourquoi le chef de la sécurité est-il accusé de corruption?