ActualitéBusinessEuropeIndustrieInvestissementsLes levées de fondsTech

Big data: le Français Sinequa lève 23 millions de dollars pour accélérer à l’international

Sinequa, spécialiste français du search et de l’analyse de données basées sur des technologies d’intelligence artificielle, a levé 23 millions de dollars dans le cadre d’une série B menée par Jolt Capital. Déjà présent au capital, Troismer BVBA a participé à ce nouveau financement qui intervient près de 13 ans après une série A de 5,3 millions de dollars.

Une levée qui intervient après plusieurs années de R&D

Fondé en 2002 par Alexandre Bilger et Philippe Laval, Sinequa propose aux grandes entreprises des solutions de big data et d’analyse de données. La société fournit un moteur de recherche sémantique (300 langues, dont 22 en traitement avancé) capable d’exploiter les données issues de différents progiciels (ERP, CRM, gestionnaires de contenus) pour permettre aux entreprises d’accéder aux informations extraits de leurs données structurées et non structurées.

Parmi ses clients figurent Airbus, Alstom, Bouygues Construction, Engie, Saint-Gobain, Thales, Total ou encore Volkswagen. Après plusieurs années de faible croissance à l’international, Sinequa a revendiqué une croissance « record » pour l’année 2018 avec +91% de nouveaux abonnements dans le monde. Derrière cette progression, « des années » de R&D, selon Alexandre Bilger, président de l’éditeur de logiciels. L’entreprise ne publie pas son chiffre d’affaires annuel, mais selon Crunchbase et Owler, il se situe à 32,6 millions de dollars.

Des concurrents de taille face à Sinequa

Parmi les principaux rivaux de Sinequa figurent Coveo (59,4 millions de dollars de chiffre d’affaires), Attivio (11,9 millions de dollars de chiffre d’affaires), HP Autonomy (172,5 millions de dollars de chiffre d’affaires), Lucidwords (75 millions de dollars de chiffre d’affaires), MarkLogic (130 millions de dollars de chiffre d’affaires), ou encore Palantir (297,8 millions de dollars de chiffre d’affaires).

Selon le cabinet IDC, en 2020, les entreprises capables d’analyser des données et des contenus pour en extraire des informations pertinentes et exploitables réaliseront 430 milliards de dollars supplémentaires en gains de productivité par rapport aux sociétés moins axées sur l’analytique. Toujours selon IDC, les entreprises de solutions de big data et de business analytics devraient générer 189,1 milliards de dollars cette année dans le monde, soit 18% de plus qu’en 2018. D’ici à 2022, ce chiffre pourrait atteindre 274,3 milliards de dollars, soit un taux de croissance annuel composé de 13,2% entre 2018 et 2022.

Avec ses nouveaux fonds, Sinequa ambitionne d’enrichir sa plateforme et d’accélérer sa croissance et son déploiement à l’international.

Sinequa: les données clés

Fondateurs: Alexandre Bilger et Philippe Laval
Création: 2002
Siège social: Paris
Activité: solutions de search et d’analyse de données basées sur des technologies d’intelligence artificielle
Financement: 23 millions de dollars en juillet 2019

Patrick Randall

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Big data: le Français Sinequa lève 23 millions de dollars pour accélérer à l’international
Covid-19: des apps de traçage sont désormais interconnectées dans l’UE
[Webinar] Datavisualisation: mesure moi si tu peux
Cryptomonnaie: aux États-Unis, l’émission d’un dollar numérique prendra du temps
Nextdoor: le réseau social pour les voisins envisage une IPO de 5 milliards de dollars
Le Français Esker fait ses premiers pas boursiers aux États-Unis
Pourquoi Auchan Retail cède sa filiale chinoise à Alibaba