ComTech

Big data: Twitter veut faire son beurre tout seul dans la vente de données

Twitter a annoncé qu’il allait couper l’accès direct à « Firehorse », sa plate-forme qui donne accès aux flux de tweets et aux données qui y sont associées. Celles-ci permettent aux entreprises de l’écosystème d’analyser ces données et de proposer des services associés. Jusqu’à présent, ces dernières pouvaient y avoir accès via trois revendeurs agréés : Gnip, NTT et DataSift.

Travailler plus étroitement avec l’écosystème

Mais voilà, la firme californienne préfère désormais gérer directement ses relations avec les clients qui utilisent ces données. Ils devront dont acheter cet accès directement auprès de Twitter. Une décision qui fait suite au rachat de Gnip, une start-up spécialisée dans l’analyse de données, en avril 2014.

« Une des raisons pour lesquelles Twitter a acquis Gnip est que Twitter croit que la meilleure façon de soutenir la distribution des données Twitter est d’avoir des relations directes avec ses clients – c’est-à-dire les entreprises qui construisent des solutions analytiques en utilisant les données et la plate-forme de Twitter », explique la société sur le site de Gnip.

Une décision qui fait grincer des dents

Mais la décision n’a pas manqué de faire grincer des dents. L’une des entreprises les plus affectées est DataSift, l’un des trois revendeurs de données. « Les clients de DataSift pourront accéder aux données de Firehorse de façon normale jusqu’au 13 août 2015. Après cette date, tous les clients devront passer par d’autres fournisseurs pour avoir accès aux données de Twitter. C’est un résultat très décevant pour nous et pour l’écosystème d’entreprisess que nous avons aidé à développer des solutions autour des données Twitter », explique Nick Halstead, son PDG et fondateur.

« Des relations directes aident Twitter à développer une meilleure compréhension des besoins des clients, d’obtenir directement des retours pour la roadmap produit, et de travailler plus étroitement avec les entreprises consommatrices de données afin de construire les meilleures solutions possibles à destination des marques », justifie-t-on du côté de Gnip.

Pour Twitter, commercialiser directement ses données est aussi un moyen de mieux monétiser son audience alors que son modèle économique reste encore fragile. En juillet, l’entreprise est cependant parvenue à rassurer sur ses résultats trimestriels, après plusieurs publications financières qui, à plusieurs reprises ont inquiété Wall Street.

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This