A la uneActualité

Guide de restaurants: l’ogre Zomato a (encore) faim de rachats et lève 50 millions de dollars

L’appétit de l’Indien Zomato n’a plus de limites. Le site de recommandation de restaurants a annoncé avoir bouclé une nouvelle levée de fonds de 50 millions de dollars, indique TechInAsia. Depuis sa création en 2008 à New Delhi, la société aura levé plus de 163 millions de dollars. Six mois plus tôt, en novembre dernier, il levait déjà 60 millions de dollars.

Les fonds lui servent surtout à racheter des start-up concurrentes. A l’été 2014, il avalait deux sociétés européennes du même secteur, ajoutant ainsi 5 000 nouvelles références de restaurants en République tchèque et en Slovaquie. En décembre 2014, il mettait la main sur l’Italien Cibando.

La voracité de l’Indien s’est surtout révélée lors du rachat, sur le marché américain, du principal concurrent de Yelp, Urbanspoon. Ces nouveaux fonds pourraient aussi servir à transformer ses activités en un site de commande de repas en ligne, comme son concurrent FoodPanda détenu par le concurrent Rocket Internet.

Ce nouveau tour de table a été effectué auprès de l’investisseur historique Info Edge qui a apporté a lui seul 24 millions de dollars. Le nom des autres investisseurs n’a pas été communiqué.

Zomato est présente dans 22 pays où elle occupe déjà une position de leader. Elle revendique une base de 40 millions d’utilisateurs.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Guide de restaurants: l’ogre Zomato a (encore) faim de rachats et lève 50 millions de dollars
Le cloud open source, ça change quoi?
4 questions sur la pénurie de semi-conducteurs qui déstabilise l’industrie mondiale
Amazon s’est vu infliger une amende record pour non respect du RGPD
Deliveroo envisage de quitter l’Espagne, où les livreurs devront bientôt être salariés
Google
GAFAM: des résultats trimestriels à nouveau mirobolants malgré quelques nuages
Xavier Niel lance une OPA simplifiée sur les actions d’Iliad, retirant le groupe de la Bourse