A la uneActualité

Guide de restaurants: l’ogre Zomato a (encore) faim de rachats et lève 50 millions de dollars

L’appétit de l’Indien Zomato n’a plus de limites. Le site de recommandation de restaurants a annoncé avoir bouclé une nouvelle levée de fonds de 50 millions de dollars, indique TechInAsia. Depuis sa création en 2008 à New Delhi, la société aura levé plus de 163 millions de dollars. Six mois plus tôt, en novembre dernier, il levait déjà 60 millions de dollars.

Les fonds lui servent surtout à racheter des start-up concurrentes. A l’été 2014, il avalait deux sociétés européennes du même secteur, ajoutant ainsi 5 000 nouvelles références de restaurants en République tchèque et en Slovaquie. En décembre 2014, il mettait la main sur l’Italien Cibando.

La voracité de l’Indien s’est surtout révélée lors du rachat, sur le marché américain, du principal concurrent de Yelp, Urbanspoon. Ces nouveaux fonds pourraient aussi servir à transformer ses activités en un site de commande de repas en ligne, comme son concurrent FoodPanda détenu par le concurrent Rocket Internet.

Ce nouveau tour de table a été effectué auprès de l’investisseur historique Info Edge qui a apporté a lui seul 24 millions de dollars. Le nom des autres investisseurs n’a pas été communiqué.

Zomato est présente dans 22 pays où elle occupe déjà une position de leader. Elle revendique une base de 40 millions d’utilisateurs.

Bouton retour en haut de la page
Guide de restaurants: l’ogre Zomato a (encore) faim de rachats et lève 50 millions de dollars
NSO Group: le fabricant du logiciel d’espionnage controversé Pegasus ouvre une enquête
Les données des consommateurs, nouvelle mine d’or de la grande distribution depuis l’avènement de l’e-commerce
Cajoo
Quick commerce: pourquoi la livraison rapide à domicile peine à être rentable
[Livre Blanc] Comment surfer sur la vague du sales enablement ?
Après le boom de la pandémie, DocuSign s’effondre à la Bourse de Wall Street
Le Kremlin renforce sa mainmise sur l’Internet russe avec le rachat de VKontakte par Gazprom