Actualité

[Bon App’] BeMyGuest, pour réserver et partager des plats cuisinés entre collègues

Chaque jour à 13h, Frenchweb, en partenariat avec Stardust, spécialiste du test d’applications mobiles, vous présente une application mobile. Soumettez-nous aussi la vôtre !

Fondateurs : Charlotte Politi, Clément Robillard, Robin Lopis et Camille Amoretti

URL : Gratuite sur l’Appstore

mzl.rxvbpmjf.320x480-75    mzl.lkfirzum.320x480-75

BeMyGuest est une application à partir de laquelle les utilisateurs peuvent partager un plat qu’ils ont cuisiné ou réserver une part d’un plat réalisé par un autre collègue. En plus de vouloir faire réaliser des économies à ses membres, elle espère ainsi faciliter l’organisation des repas le midi tout en « mangeant plus sainement et renforçant les liens sociaux au sein de l’entreprise ».

Le concept est né lorsque les fondateurs ont du répondre à un défi initié lors du Be My App Week-end – « une application pour sortir de la crise en 48 heures » -, dans le cadre de la « Social Good Week ». « Nous avons souhaité apporter une solution de proximité encourageant le partage en entreprise » précise Heaven, l’agence en charge du projet.

« Nous voyons BeMyGuest comme un outil d’entre-aide et de services à la personne, une application au service de la cohésion sociale d’une communauté de salariés ». Pour s’imposer, l’agence compte la faire connaître au sein de ses espaces digitaux, mais aussi « la présenter à des entreprises à taille humaine, ayant un positionnement RSE assumé et, pourquoi pas, de la promouvoir en média dans un second temps ».

Un commentaire

  1. Nath_and_you fait par des développeurs de ma boite !!

Bouton retour en haut de la page
[Bon App’] BeMyGuest, pour réserver et partager des plats cuisinés entre collègues
Après le boom de la pandémie, DocuSign s’effondre à la Bourse de Wall Street
Le Kremlin renforce sa mainmise sur l’Internet russe avec le rachat de VKontakte par Gazprom
6 questions pour comprendre l’organisation des élections du CSE
VTC : le Singapourien Grab entre à Wall Street, valorisé à près de 37 milliards de dollars
Chatbots : passons de l’intelligence artificielle à l’efficacité bien réelle
Match va verser 441 millions de dollars aux fondateurs de Tinder pour solder un contentieux