Actualité

[Bon App’] Cleemy, aussi tôt payées, les notes de frais remboursées

Chaque jour à 13h, Frenchweb vous présente une application mobile, en partenariat avec Stardust, The digital testing company spécialiste du test d’applications mobiles, de sites internet et autres services digitaux. Vous souhaitez également parrainer la rubrique Bon'App ? Cliquez ici

[tabs] [tab title= »L’application »]

Origine : France

Date de lancement: janvier 2014

Disponibilité: iOS et Android

Editeur: Lucca

  Cleemy

[/tab] [/tabs]

Lucca est une entreprise qui se concentre sur l’automatisation des tâches des ressources humaines au sein des entreprises. Son produit phare: Cleemy. Le logiciel est disponible depuis trois ans déjà et a lancé son application l’an dernier. Depuis ce virage vers le mobile, le trafic des clients s’y concentre. Plus de détails avec Vincent Porcel, chef de produit de Cleemy, et Gilles Satgé, PDG de Lucca.

Frenchweb: Quel est le concept de l’application ? 

Vincent Porcel
Vincent Porcel, Chef de produit de Cleemy

Vincent Porcel et Gilles Satgé: L’application de Cleemy permet aux entreprises de gérer leurs notes de frais de A à Z. Les employés enregistrent leurs notes de frais, celles-ci remontent au service comptabilité de la société qui rembourse finalement le salarié par virement. L’avantage de l’application mobile par rapport au site est que l’utilisateur n’a pas beaucoup de place et doit donc aller à l’essentiel.

Pourquoi avoir développé une application mobile ? 

L’idée s’est imposée. Pour l’application Figgo, qui gère les congés et les absences des salariés, nous nous sommes posé la question mais pour Cleemy, c’est devenu évident. Le contexte se prête au mobile. En effet, les notes de frais concernent des personnes en mouvement. De plus, l’application peut utiliser l’appareil photo pour transmettre les justificatifs de paiement, ou le GPS pour les frais kilométriques. Sur mobile, Cleemy est devenu plus rapide.

Qui sont vos clients ? 

Notre application est principalement destinée à de grandes PME, qui sont déjà structurées. Nous aimons également travailler avec des jeunes sociétés telles que Withings ou Deezer. Parmi nos clients, on peut aussi compter Spie Communications, MisterGoodDeal, PriceMinister… Les laboratoires pharmaceutiques, dont les employés se déplacent beaucoup, souscrivent également souvent à Cleemy.

L’application est-elle gratuite? 

Gilles Satgé
Gilles Satgé, PDG de Lucca

Au téléchargement oui. Par la suite, les sociétés doivent payer un abonnement qui varie en fonction du nombre d’utilisateurs qui déclarent des notes de frais. Pour une société de cent employés environ,  le service de Cleemy va coûter 2 à 3 000 euros par an. Cela dépend beaucoup de la société. En moyenne, un tiers des collaborateurs d’une entreprise déclarent des notes de frais.

D’autres applications existent, comme Flubber ou Clic and Tag. Comment vous en démarquez-vous ? 

Nous connaissons bien Flubber pour avoir déjà travaillé avec eux. Ils sont plus orientés vers les TPE et les indépendants, qui n’ont pas encore une gestion comptable tout à fait structurée. Pour ce qui est de Clic and Tag, ils ne sont pas sur le même créneau non plus. Ils travaillent avec de plus petites entreprises. Notre principal concurrent est Concur. Nous nous différencions notamment grâce à l’intégration du moyen de paiement. Nous avons signé un accord avec Anytime, un nouvel acteur des cartes de crédit. Ces dernières sont données aux salariés. Grâce à ceci, la note de frais s’enregistre dès le paiement effectué. Seule la photo reste à ajouter.

Quels objectifs vous êtes-vous fixés concernant l’application mobile Cleemy ?

Dans les deux ans, nous aimerions que l’application mobile deviennent le canal principal d’utilisation de Cleemy. C’est déjà le cas parmi les nouveaux clients, mais les anciens n’ont pas encore tous adhéré au mobile. Nous avons pour but de doubler le nombre d’abonnés à Cleemy cette année. C’est notre produit le plus porteur actuellement. Concernant Lucca en général, notre objectif est une croissance du chiffre d’affaires de 40% cette année.

Vous voulez faire découvrir une application ? Soumettez-la en remplissant le formulaire.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

Tags
Microsoft Experiences les 3 et 4 octobre 2017

Camille Adaoust

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This