Actualité

[Bon App’] FreeTone, quand la pub finance les appels téléphoniques

Chaque jour à 13h, Frenchweb vous présente une application mobile, en partenariat avec Stardust, The digital testing company spécialiste du test d’applications mobiles, de sites internet et autres services digitaux. Vous souhaitez également parrainer la rubrique Bon'App ? Cliquez ici

Origine : Etats-Unis

Editeur : TextMe Inc

Date de mise à jour : 13 novembre 2014

Disponibilité: iOS 6.0 et Android 4.0

FreeTone - Application

Téléphoner gratuitement sur un smartphone, c’est le pari de la start-up californienne TextMe. Créée par quatre Français, la société sort une nouvelle application, FreeTone. Elle permet de téléphoner et d’échanger des SMS gratuitement aux Etats-Unis, à l’image de Viber ou Skype. Disponible sous Android et iOS, l’application existe en cinq langues, dont le français et l’anglais.

Interview de Grégory Kokanosky, co-fondateur de TextMe qui édite FreeTone :

FrenchWeb : Comment fonctionne votre application ?

Grégory Kokanosky, co-fondateur de TextMe
Grégory Kokanosky, co-fondateur de TextMe

Grégory Kokanosky : L’utilisateur télécharge FreeTone et créé son compte, à partir d’une adresse email ou de ses profils Facebook ou Google+. Il entre son nom, indique ses coordonnées, son âge et son sexe. Ensuite, l’utilisateur l’identifiant du pays où il réside – 33 pour la France – et enregistre son numéro. Il peut alors passer et recevoir des appels et des sms, envoyer des messages multimédia ou tchatter en vidéo. FreeTone propose aussi bien sûr un onglet pour créer son carnet de contacts. Nous avons aussi choisi d’intégrer un onglet « applis cool » où nous proposons de télécharger des jeux gratuits sur mobile.

Comment avez-vous eu l’idée de la créer ?

Après notre première application TextMe en 2011, nous voulions supprimer toutes les barrières dans les télécommunications en offrant un système 100% gratuit et ouvert sur l’extérieur. Trop d’applications de communication se contentent de créer un réseau en vase clos ou imposent des limitations à leurs utilisateurs, par exemple en refusant les communications entrantes.

Quels sont vos principaux concurrents et comment votre application se démarque-t-elle ?

Viber, Tango, Skype sont les grands noms du secteur, mais nous nous démarquons par une approche complètement gratuite et ouverte. Avec FreeTone, il est possible d’appeler gratuitement n’importe quel numéro aux Etats-Unis et pas juste d’autres utilisateurs de FreeTone, à la différence de nos concurrents. Actuellement, FreeTone figure dans le top 40 de la catégorie social networking aux Etats-Unis. Pour promouvoir FreeTone, nous comptons sur le bouche-à-oreille au sein de notre base utilisateurs. Notre première application TextMe compte aujourd’hui plus de 20 millions d’utilisateurs.

Comment allez-vous monétiser ce nouveau service ?

Aux Etats-Unis, le service est entièrement gratuit et monétisé grâce à la publicité. Dans un pays comme la France, l’application est rentabilisée avec de l’in-app purchase entre 0,89 euros et 14,49 euros. L’utilisateur démarre avec 10 crédits pour les appels. Il peut en gagner d’autres en visionnant des vidéos par exemple, ou en acheter d’autres. Certains achats intégrés permettent d’utiliser l’application sans publicité ou d’acheter des émoticônes.

Comment allez-vous développer votre société TextMe ?

Nous avons créé la start-up TextMe Inc à San Francisco en 2011. Nous sommes quatre co-fondateurs : Christophe Bach, Frédéric Benqué, Edouard Munck et moi-même. Notre société compte actuellement 21 collaborateurs. En 2015, nous avons l’intention de recruter de nouvelles personnes pour renforcer l’équipe technique et l’équipe marketing. Nous recherchons en particulier les profils de développeurs Français installés aux Etats-Unis. Pour le moment, la croissance de TextMe Inc est entièrement auto-financée par ses co-fondateurs mais nous restons ouverts aux opportunités. Nous voulons continuer à secouer le monde des opérateurs avec nous applications mobiles. Nous voulons être le « Free » des apps mobiles de communication.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et vidéos libres de droits

Vous voulez faire découvrir une application ? Soumettez-la en remplissant le formulaire.

Tags

Mathilde Hodouin

Journaliste chez FrenchWeb. Pour contacter la rédaction, cliquez ici. Présentez votre application mobile avec la Bon App' du jour. Faites-vous connaître en devenant "la start-up de la semaine". Ajoutez un événement à notre agenda : cliquez ici
[Bon App’] FreeTone, quand la pub finance les appels téléphoniques
Roger McNamee, ancien investisseur de Facebook, alerte sur le « côté sombre » du réseau social
Désinformation: Emirats arabes unis, Egypte, Espagne… des milliers de comptes supprimés par Twitter
Les offres d’emploi de la semaine
Face à Amazon et Uber Eats, Wing (Alphabet) débute la livraison par drone
Zuckerberg rencontre Trump, et refuse de vendre Instagram et WhatsApp
Financement de la tech : des engagements trop tardifs ?
Copy link