ActualitéTech

[Bon App’] Neopard, pour surveiller et minimiser sa consommation de données mobiles

Editeur : Exalinks

Disponible : sous Android

Date de lancement : 30 janvier 2015

Les factures des forfaits mobiles réservent parfois de mauvaises surprises. Alors que les temps de connexions Isurveilernternet via le téléphone explosent, la navigation est parfois limitée sur le volume des données reçues selon l’offre de l’opérateur. Et en cas de dépassement, c’est le porte-monnaie du client qui trinque. Neopard permet de gérer les applications une par une pour optimiser sa consommation de flux de données. Objectifs: empêcher les dépassements et allonger la durée de navigation.

L’application mobile, développée par la start-up Exalinks basée à Sophia Antipolis, propose de compresser tout le flux de données mobiles généré en connexion 2G/3G/4G. La start-up entend se différencier de ses concurrentes grâce à cette innovation. Car elle n’est pas la seule à vouloir prendre le dessus sur cet usage, à l’image de  My Data Manager ou de Data Counter.

Pour ceux qui ne couperaient pas la connexion aux données mobiles à l’étranger, l’application propose de suivre cette consommation et de la contrôler. La start-up, soutenue par l’incubateur Telecom Paris Tech, revendique 2 000 téléchargements et plus de 300 utilisateurs actifs.

 

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
[Bon App’] Neopard, pour surveiller et minimiser sa consommation de données mobiles
Mirakl réalise la plus importante levée de fonds de la French Tech
Paiement en ligne: vers un renforcement des règles d’authentification en France
Voitures électriques: le Chinois WM Motor lève 1,47 milliard de dollars avec le soutien de Baidu
[Webinar] Visite live de l’un des plus grands datacenters d’Europe
Illumina rachète une startup de dépistage du cancer soutenue par Jeff Bezos pour 8 milliards de dollars
FinTech : Kard lève 3 millions d’euros auprès de Founders Future
Copy link