ActualitéEtudesLes levées de fonds

Capital risque : les entreprises lèvent deux fois moins de fonds en Europe qu’aux Etats-Unis

Les Américains investissent davantage en second tour que les Européens

venture-capital

La situation s’améliore du côté du capital risque en Europe (l’investissement en fonds propres dans le capital d’entreprises, ndlr) même si l’écart se creuse avec les Etats-Unis selon le Wall Street Journal (qui se base sur les chiffres du DowJones VentureSource) qui explique que 4,6 milliards de dollars ont été levés dans le secteur technologique outre-Atlatique sur le seul second trimestre de l’année, soit plus qu’en Europe sur l’ensemble de l’année 2012.

Mais au delà des niveaux qui ne sont pas une surprise, c’est la structure des investissements qui varie fortement des deux deux côtés de l’océan. Alors que le seed, c’est à dire l’amorçage, représentent des proportions plus ou moins identiques, les Européens investissent davantage dans les premiers tours – First round – (37,5% des montants levés, contre un peu plus de 17% en Europe) et en Later stage (une entreprise ayant déjà fait ses preuves et qui génère déjà une traction significative, ndlr) alors que les Américains sont plus gourmands en seconds tours – Second round – (69% contre 23% sur le Vieux Continent).

Dans chacune des catégories, les entreprises lèveraient à peu près deux fois moins en Europe qu’aux Etats-Unis en moyenne sur dix ans selon les chiffres. Ainsi, en later stage, les entreprises européennes lèvent en moyenne 7,89 millions de dollars, contre plus de 15 millions aux Etats-Unis.

Source graphique : Venture Capital in the U.S. and Europe Compared
[PRATIQUE – Glossaire : revoir les définitions d’amorçagesecond tour et Later stage sur le site du Nasdaq, ndlr]
Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Capital risque : les entreprises lèvent deux fois moins de fonds en Europe qu’aux Etats-Unis
Réseaux sociaux: après les innovations, l’uniformisation?
Livraison : la rapidité n’est pas le premier critère du consommateur
Cashfree
FinTech: l’Indien Cashfree lève 35,3 millions de dollars auprès d’Apis Partners et Y Combinator
La croissance d’Aramis Auto soutenue par le marché de l’occasion
Commission sur les applications: Apple fait une nouvelle concession
[Webinar] Comment simplifier vos processus et réduire vos coûts grâce à la signature électronique ?