ActualitéBusinessRetail & eCommerceStartup

Carré de boeuf lève 1,5 millions d’euros pour sa boucherie online

La boucherie online, Carré de Boeuf, vient de boucler une seconde levée de 1,5M €.

Ce tour de financement, mixant actions et obligations convertibles, a été effectué auprès de CM-CIC Capital Privé et de ses actionnaires historiques : Fa Diese ainsi qu’une diziane de membres de Paris Business Angels.

Lancée en 2009 par Christophe Pied et Laurent Delaunay, Carré de Boeuf est une boucherie en ligne qui livre de la viande fraîche partout en France.

L’idée de départ partait d’un constat simple : un tiers des Français consomme de la viande. L’alimentaire sur internet est, d’autre part, sous représenté. L’un des deux fondateurs décide alors de reprendre la gestion d’un atelier de découpe de volailles basé en Normandie, qui va être le centre névralgique de la société.

Le catalogue en ligne est aujourd’hui fourni de 200 produits, on y trouve du boeuf bien sûr, mais aussi des brochettes, du lapin, du veau, de l’agneau et du porc.

Pour garantir la fraîcheur et les règles qui lui sont associées, l’équipe a conçu une boîte isotherme équipée de gels réfrigérants, flanquée du logo de la marque.

Le panier moyen tourne actuellement autour des 100 euros, la livraison étant offerte à partir de 50 euros de commande.

Carré de Boeuf a vendu à ce jour 100 000 produits, et enregistre 15% de croissance par mois. Sur son dernière exercice, l’équipe de 3 salariés revendique un CA de plus d’1M €.

La cible de Carré de Boeuf  est double : citadine et rurale, là où les commerces de proximité ont disparu.

Grâce à cette augmentation de capital, la start-up compte poursuivre son développement commercial, qui a déjà été multiplié par 5 l’année dernière. L’accent sera également porté sur les actions marketing. Deux un second temps, les équipes devraient être étoffées

Sur le même secteur, encore peu médiatisé, on retrouve notamment les sites Chrono viande, Comme à la boucherie ou encore Mon boucher en ligne et Les colis du boucher

[jwplayer mediaid= »71109″]

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

2 commentaires

  1. 1/3 des français consomme de la viande => 2/3 des français sont végétariens ???

    Leur cible : citadine et rurale => ça fait une belle cible de 100% des français !

  2. Dommage que l’article n’aborde que la facette industrielle de la vente de viande en ligne. En face il y a également la possibilité d’acheter sa viande directement aux éleveurs comme sur Terre de Viande par exemple, avec une vraie démarche « qualité ».

Bouton retour en haut de la page
Carré de boeuf lève 1,5 millions d’euros pour sa boucherie online
TousAntiCovid : enfin l’heure du vrai démarrage pour l’application de contact tracing du gouvernement ?
Présidentielle américaine: la pression s’accentue sur Facebook et Twitter, convoqués par le Sénat
Facebook
Quelle place pour l’app de rencontre de Facebook en Europe
Retail: à l’approche des fêtes, quelle réponse face à l’évolution des tendances d’achats?
Comment Foncia accélère sa transformation numérique ?
Quand la présidentielle américaine se joue sur Twitch