ActualitéBlockchain / CryptoEurope

Chain Accelerator veut faire décoller les pépites de la blockchain à Station F

La blockchain possède désormais sa structure dédiée au sein de Station F, le campus de start-up XXL de Xavier Niel. C’est en effet aujourd’hui qu’est inauguré «Chain Accelerator», un programme d’accompagnement qui s’adresse uniquement aux jeunes pousses de la blockchain. L’accélérateur, qui se revendique comme le premier du genre en Europe, a d’ores et déjà constitué une sélection de 13 start-up, qui seront accompagnées pendant six mois.

Pour ses débuts à Station F, Chain Accelerator a choisi d’épauler des entreprises comme Talao, une solution pour construire et organiser des communautés d’experts externes, Gatecoin, une plateforme d’échange de cryptomonnaies proposant des services aux projets ICO, Skillz, une plateforme de création de communautés et de monnaies locales, ou encore Tribute, une plateforme de rétribution des compétences. Dans le cadre de ce programme d’accompagnement, ces start-up bénéficient d’un appui pour le prototypage technique, le recrutement et le marketing. Une aide à la levée de fonds et un accompagnement pour les ICO seront également proposés.

Atteindre les 100 millions d’euros levés d’ici fin 2018

Pour compléter cette panoplie de services, l’accélérateur met également à disposition des jeunes pousses un réseau dédié d’experts et d’entrepreneurs, dont Bibop Gresta, président d’Hyperloop Transportation Technologies, Pascal Gauthier, président de Ledger, et Jérôme Marty, Country Manager France de Waze. De plus, les entreprises sont aiguillées par une dizaine de grands groupes et de cabinets spécialisés, notamment Havas pour la communication autour des levées de fonds en cryptomonnaies et PwC pour le support légal et financier entourant les ICO. «En France, comme partout dans le monde, les projets blockchain font face à de nombreuses incertitudes et complexités, qu’elles soient financières, juridiques ou techniques», note Pierre Person, député de Paris et rapporteur d’une mission parlementaire sur les monnaies virtuelles, qui pointe la nécessité de mettre en place un cadre législatif et des structures pour favoriser l’émergence de projets centrés sur la blockchain.

En échange de cet accompagnement, les start-up soutenues par Chain Accelerator doivent verser 1 200 euros par mois et laisser la structure entrer à leur capital à hauteur de 5%. Pour l’heure, les 13 sociétés accompagnées cumulent au total 5 millions d’euros levés. L’objectif est d’atteindre les 100 millions d’euros d’ici décembre, «à l’heure où le président de la République et le gouvernement veulent faire de Paris la capitale des ICO», indique Nicolas Cantu, co-fondateur de Chain Accelerator. Selon WinterGreen Research, le marché de la blockchain devrait passer de 706 millions de dollars l’an passé à plus de 60 milliards de dollars à l’horizon 2024.

Tags
Plus d'infos

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This
Fermer