Business

Chiffre d’affaires en progression de 39% au 1er semestre 2010 pour Rentabiliweb

Le Groupe Rentabiliweb vient d’annoncer un semestre en augmentation de 39,2% de son chiffre d’affaires à 41,1 M€, contre 29,5 M€ au 1er semestre 2009. Toutes les activités du Groupe sont en hausse et la croissance sur les deux pôles est quasi homogène avec +37,0% sur le pôle B-to-B (prestations de services de monétisation), à 16,9 M€ et +40,7% sur le pôle B-to-C (édition), à 24,2 M€.

« Les résultats du premier semestre 2010 illustrent la pertinence de notre business model. Les synergies que nous développons entre nos différentes unités, à la fois en matière de ventes croisées et d’optimisation des ressources, ont un impact démultiplicateur sur le chiffre d’affaires et sur la rentabilité. Cette stratégie, combinée à des croissances externes ciblées et à forte valeur ajoutée, comme l’acquisition récente d’Edencast, va nous amener rapidement à passer le cap des 100 M€ de chiffre d’affaires dans des conditions de rentabilité optimales. » commente Jean-Baptiste Descroix-Vernier, Président de Rentabiliweb Group.

Après plusieurs années de forte progression de la part des activités B-to-C, les deux pôles ont désormais des taux de croissance comparables et la répartition des activités s’équilibre avec environ 41% pour le B-to-B (près de 17 M€) et 59% pour le B-to-C (24 M€). Sur chacun des deux pôles, le Groupe est positionné sur des segments porteurs, mais cette réussite est également portée par les synergies entre les activités. En effet, l’expertise B-to-B permet à Rentabiliweb de développer et qualifier sa propre audience. Inversement, la progression du pôle B-to-C permet d’enrichir les bases de données et l’inventaire disponible, et donc d’accroître les ventes du pôle B-to-B.

Concernant l’activité Edition, la croissance du chiffre d’affaires B-to-C (+40,7% sur le semestre) repose à la fois sur la progression de l’audience et l’augmentation du panier moyen.

La progression de l’audience est liée au succès de la politique commerciale, notamment vis-à-vis des réseaux d’affiliés, au succès croissant des ventes croisées entre les différents sites du Groupe, ainsi qu’aux innovations constantes tant en matière de contenu que de fonctionnalités techniques (comme par exemple les fonctions de chat video progressivement ajoutées sur les différents sites de rencontre du Groupe, ou la déclinaison du catalogue de jeux sur les plateformes des réseaux sociaux).

L’augmentation du revenu par client provient d’une part de ces nouvelles fonctionnalités, et d’autre part d’une stratégie d’up-selling plus poussée.

La marge brute de l’activité d’édition augmente de +28%, à 14,6 M€. Ce chiffre reflète un léger tassement du taux de marge brute liée à la part importante des reversements au titre de l’affiliation. Néanmoins, grâce à des frais généraux et des charges de personnel extrêmement maîtrisés, et une optimisation des frais techniques, l’EBITDA du pôle B-to-C ressort en forte hausse : +61,7% à 7,1 M€, bénéficiant à plein des économies d’échelle liées à la croissance de l’activité.

Concernant l’activité Prestation de services de monétisation, la forte croissance du chiffre d’affaires (+37,0%) est liée pour partie à l’amélioration de la conjoncture pour les annonceurs, mais surtout à l’attractivité croissante des solutions offertes par le Groupe, du fait de la qualité des résultats obtenus. Le positionnement de guichet unique de solutions de monétisation a permis de développer fortement les ventes croisées entre les différentes solutions, comme l’illustre le contrat avec le Groupe Lagardère : démarré en septembre 2009 sur les services vocaux interactifs (SVI) pour Europe 1, il s’est élargi aujourd’hui aux différentes solutions de micropaiement et de marketing direct du Groupe, pour plusieurs de ses marques (Hachette, Lagardère Jeunesse…).

Sur le micro-paiement, des nouveaux contrats significatifs ont été signés au cours du semestre, avec notamment France Television, Concoursmania, Plus Belle la Vie ou Libération. Ces quelques exemples démontrent l’attractivité des solutions de micropaiement du Groupe Rentabiliweb pour des signatures de premier plan.

L’activité B-to-B contribue à la marge brute pour 5,7 M€ (+39%) et à l’EBITDA pour 1,1 M€ (+9,5%). La poursuite des investissements, principalement destinés à accroître la capacité technique explique la moindre croissance de l’EBITDA.

La trésorerie nette à fin juin s’élevait à 28 M€, en amélioration de 13 M€ par rapport à fin 2009 sous l’effet de l’augmentation de capital de 9,8 M€ réalisée lors du transfert de marché sur NYSE Euronext.

Au cours des prochains mois, Rentabiliweb appuiera notamment sa croissance sur :

  • l’exploitation continue de ses bases de données ;
    l

  • e développement de nouveaux outils, notamment dans la rencontre, les réseaux sociaux et le jeu ;
  • la poursuite de la stratégie de ventes croisées ;
  • le début de la commercialisation des solutions B-to-B à l’étranger : Belgique, Suisse et Espagne ;
  • les nouvelles synergies créées par l’acquisition récente d’Edencast.
Tags
atelier-platform

Richard Menneveux

CEO @AdsVark Media Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

2 thoughts on “Chiffre d’affaires en progression de 39% au 1er semestre 2010 pour Rentabiliweb”

  1. une entreprise étonnante présidée par un homme tout aussi étonnant (JBDV). car en fait, il s'agit d'un trio gagnant à la tête de la direction du Groupe, et du management hors pair d'une masse salariale dopée à l'Internet, ce qui donnent un résultat supérieur aux attentes pour ce S1, avec (peut etre) un Ca de 100 m d'Euros à la clef pour la fin de l 'année 2010…
    success story à suivre…

  2. une entreprise étonnante présidée par un homme tout aussi étonnant (JBDV). car en fait, il s'agit d'un trio gagnant à la tête de la direction du Groupe, et du management hors pair d'une masse salariale dopée à l'Internet, ce qui donnent un résultat supérieur aux attentes pour ce S1, avec (peut etre) un Ca de 100 m d'Euros à la clef pour la fin de l 'année 2010…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This