Arts et CultureBusiness

[Chronique] Digital music #63

[TWEET STATS] Victoires de la Musique vs. Grammy Awards : ça gazouille chez les américains

victoires tweets
Ces derniers jours, deux évènements musicaux majeurs ont capté l’attention des téléspectateurs : la cérémonie nationale des Victoires de la Musique et son équivalent américain des Grammy Awards. Mais ces deux émissions ont également fait le « show » sur Twitter.

Si la popularité des Victoires sur la twittosphère reste encore à désirer avec – seulement – 50.000 tweets postés (pour 2,38M de téléspectateurs, soit le score le plus bas enregistré depuis la création du programme), les Grammy passent quant à eux la barre des 14M de tweets (pour plus de 28M de téléspectateurs, soit la deuxième meilleure audience en 20 ans de programme).

La collaboration de Jay-Z, Kanye West, Frank Ocean et The Dream récompensée par le prix du meilleur projet rap (116.400 tweets par minute), la performance live de Rihanna (114.800 tweets par minute), l’annonce du prix de l’album de l’année par Prince (109.400 tweets par minute) ou encore la récompense de la meilleure découverte de l’année remise au groupe Fun (100.600 tweets par minute) ont été parmi les sujets les plus twittés ce soir là de l’autre côté de l’Atlantique.

Source Hypebot.

Page précédente 1 2 3 4 5 6 7Page suivante

Laure Decailly

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
[Chronique] Digital music #63
Live shopping: NTWRK lève 50 millions de dollars auprès de Goldman Sachs et du groupe de luxe français Kering
Bitcoin, NFT, salons audio…: Comment Twitter veut attirer les créateurs de contenus?
Pourquoi Taster s’est tourné vers le crowd equity funding après sa levée de 37 millions de dollars
FoodTech: Flink valorisé à 2,1 milliards de dollars après un tour de table mené par DoorDash
E-commerce: DataHawk lève 6 millions d’euros pour accompagner les revendeurs Amazon dans leur activité
Le directeur technologique de Facebook va céder sa place à Andrew Bosworth, spécialiste du metaverse