ActualitéActualité CloudArts et Culture

Cloud computing : Microsoft rachète le néo-zélandais GreenButton

.La société fournit des solutions sur mesure pour les applications nécessitant une charge de calcul importante

Si une dizaine d’années en arrière, la plupart des grands groupes refusaient d’adopter toute technologie venant de l’extérieur, aujourd’hui, la tendance est au contraire à la prise de contrôle de startups développant des produits et services complémentaires à leur offre globale. Facebook a par exemple pris le contrôle  de Whatsapp en février dernier. A son tour, Microsoft vient de confirmer sa montée au capital de la jeune pousse néo-zélandaise GreenButton. Spécialisée dans le domaine du cloud computing, celle-ci fournit des solutions sur mesure pour les applications nécessitant une charge de calcul importante. Pour l’instant, le montant de la transaction n’a pas été rendu public.

La technologie GreenButton bientôt exclusive sur Azure

Microsoft va profiter de ce savoir-faire technique rapidement: la firme a annoncé qu’elle allait intégrer le service à sa plate-forme Azure. Conséquence de ce rachat, GreenButton n’acceptera plus de nouveaux clients.

Basée à Wellington, GreenButton a été lancée en 2006 par Scott Houston, un professionnel de l’industrie des technologies de l’information depuis 25 ans. La société possède déjà des bureaux à San Jose et à Seattle. Comme l’explique The Next Web, Scott Houston entretient de nombreux liens avec l’industrie du divertissement , et compte notamment Pixar parmi ses clients . Par ailleurs, GreenButton avait déjà développé un partenariat avec les créateurs de la plate-forme Azure, Microsoft avait investi 1 million de dollars dans l’entreprise néo-zélandaise en 2011. De sorte que l’acquisition de GreenButton par Microsoft n’est finalement en rien surprenante.

Tags

Adeline Raynal

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Cloud computing : Microsoft rachète le néo-zélandais GreenButton
Malgré la crise, SAP dévoile un bénéfice plus important que prévu au second trimestre
Un robot anti-coronavirus inventé par deux entreprises françaises, Octopus Robots et Fybots
Sequoia mène un tour de 100 millions de dollars dans l’app chinoise de lecture interactive Kuaidian
Facebook supprime des comptes pour « comportement inauthentique coordonné »
Cloud: Renault choisit Google pour mieux exploiter ses données industrielles
Facebook: des « décisions problématiques et déchirantes » sur les droits civiques
Copy link