BusinessFrenchWeb BusinessLes émissionsStartupTech

Comment Ardian Growth aide les start-up européennes à se lancer sur le marché américain

Pour chaque start-up, la question finit quasi-systématiquement par se poser. Après avoir atteint une taille critique sur son marché domestique, faut-il entamer une expansion internationale ? Et lorsque la réponse est oui, ce sont les États-Unis (et la Silicon Valley) qui sont d’abord en première ligne. Si le pays de l’Oncle Sam semble souvent s’imposer comme une évidence pour de nombreux entrepreneurs français et européens, s’exporter sur le territoire américain constitue pourtant un défi exigeant et difficile. Au-delà de la langue, la culture des États-Unis est bien éloignée de celle du Vieux Continent.

Pour aider les entrepreneurs européens, principalement en France et en Europe du Sud, Ardian Growth a pour mission de les aiguiller pour qu’ils puissent s’établir avec succès outre-Atlantique. Rattachée à la plateforme de private equity qu’est Ardian, qui gère près de 70 milliards de dollars d’actifs, la branche Croissance d’Ardian, qui cible les PME à fort potentiel de croissance, a lancé il y a quelques semaines le fonds Ardian Growth Fund II, doté de 230 millions d’euros.

Stephan Dietrich et Neolane à Boston, l’exemple à suivre 

Ce nouveau véhicule d’investissement doit permettre de décupler la puissance financière d’Ardian Growth auprès des entrepreneurs bénéficiant de son appui. Ainsi, la structure pourra injecter des tickets s’élevant jusqu’à 25 millions d’euros dans des sociétés en forte croissance et déjà rentables qui souhaitent accélérer leur développement à l’international ainsi que leur stratégie de croissance externe.

Pour alimenter ce nouveau fonds, Ardian Growth a pu compter sur le soutien d’une cinquantaine d’entrepreneurs, qui représentent plus d’un tiers de la taille du fonds en montants investis. Parmi eux, Stephan Dietrich incarne l’exemple du Français qui a réussi à sauter le pas aux États-Unis. Basé à Boston depuis 2007, il a débarqué aux États-Unis en tant que co-fondateur de la société Neolane, spécialisée dans les solutions CRM pour la gestion de campagnes cross-canal. L’aventure américaine a souri à l’entrepreneur français et ses associés puisque leur pépite a été rachetée par le géant américain Adobe en 2013 pour 600 millions de dollars. Dans ce contexte, il apparaît comme l’ambassadeur idéal pour Ardian Growth afin de contribuer à l’atterrissage en douceur des jeunes pousses européennes sur le sol américain pour mieux les faire décoller par la suite.

Ardian : les données clés

Fondatrice : Dominique Senequier
Création : 1996
Siège social : Paris
Activité : fonds d’investissement

Bouton retour en haut de la page
Comment Ardian Growth aide les start-up européennes à se lancer sur le marché américain
Portrait de Christel Heydemann, du BCG à la direction générale d’Orange
[Série C] La startup belge Cowboy lève 80 millions de dollars pour accélérer la vente de ses vélos électriques connectés aux États-Unis
Comment 800 Tech contribuent à l’innovation de Cdiscount
La stratégie de Teads pour s’imposer sur le marché très compétitif de la pub digitale
Redressement judiciaire pour Sigfox, à la recherche de nouveaux acquéreurs.
Comment Greenmetrics entend lutter contre la pollution numérique des entreprises