ActualitéData RoomDistribution

Comment Carrefour expérimente le m-commerce dans des lieux inattendus

Carrefour vient de lancer un nouveau dispositif d’achat en ligne. L’enseigne a, en effet, développé, deux magasins virtuels éphémères.

Le premier a pris place depuis le 28 septembre dernier à la gare de Lyon Part-Dieu et un second ouvrira « ses portes virtuelles » dans les couloirs de la Gare du Nord à Paris, dès le 10 octobre prochain.

 

Concrètement, cette boutique nouvelle génération se présente comme un cube avec 4 faces sur lesquelles des centaines de produits sont affichées, à l’image de rayons de supermarchés. Au menu : produits laitiers, petit-déjeuner, produits d’hygiène ou encore surgelés… Via un système de codes-barres et une application mobile dédiée, les utilisateurs ont ensuite la possibilité de flasher les produits désirés et de choisir leur mode de livraison pour recevoir leurs courses à domicile ou les récupérer à un point drive.

Alors que les différentes initiatives de mix-commerce, et plus particulièrement de web-to-shop, se multiplient, Carrefour investit ici un nouveau terrain en proposant une offre m-commerce dans un lieu public très fréquenté, habituellement peu propice aux achats. L’idée est donc d’aller chercher de nouveaux clients, qui dans l’attente de leurs trains, sont souvent passifs et donc plus facilement « captables ».

Pour l’heure, le choix proposé aux passants reste relativement limité puisque seuls 300 produits sont disponibles. Il s’agirait donc d’un simple test que Carrefour pourrait développer davantage, comme tout autre commerçant ou e-commerçant, si le succès escompté est obtenu.

En Corée du Sud, l’expérience a été initiée dès l’année dernière. Un article de Rue 89, décrivait ainsi comment le distributeur HomePlus avait transformé des couloirs entier d’une station de métro de Séoul en supermarché virtuel.

Si en termes d’usages le concept de magasin virtuel est novateur, la technologie sous-jacente n’a, quant à elle, rien de révolutionnaire. La mise en place d’un écran tactile, doté de fonctionnalités de réalité augmentée aurait sans doute pu apporter une expérience utilisateur plus poussée et davantage d’interactions. On imagine, à terme, un dispositif qui permettrait de faire ses courses en se passant totalement du mobile, qui finalement fait office de deuxième écran connecté, plus ou moins utile, entre l’utilisateur et un écran géant.

Tags
atelier-platform

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This