Data RoomTech

[Business case] Oxeva, un hébergeur qui tient la charge

« L’hébergement est un métier à part entière qui ne s’improvise pas : nombre de projets échouent faute d’avoir fait le choix, dès leur lancement, d’un hébergement infogéré. » Vincent Harmin, le Président et co-fondateur d’Oxeva, résume en quelques mots l’importance stratégique de l’hébergement web : performance, disponibilité, sécurité, évolutivité…

Un métier à part entière

Lancée en 2005, filiale du groupe Adverline (récemment acquis par le Groupe Mediapost), Oxeva a bénéficié d’un bouche à oreille important et gagné des points de notoriété. Son noyau dur – 3 fondateurs qui se sont rencontrés grâce au web – travaille aujourd’hui à développer des solutions innovantes, essentiellement à destination de pure players comme Societe.com ou Atlantico. Des sites pour la plupart à fort trafic, qui nécessitent parfois de multiplier les serveurs pour tenir la charge.

« Grâce à son système novateur, Oxeva peut ajouter des dizaines de serveurs en quelques instants. J’ai juste à les appeler et ils réagissent très vite », indique Pierre-Alain Laur, Directeur Général de Feerik, un important éditeur de jeux sur navigateur. Tenir la charge, c’est effectivement l’un des défis à relever. Oxeva, qui dispose de près de 200 serveurs, se souvient notamment de subites montées d’audience pour cet acteur, arrivé dans le top 10 des applications Facebook, avec 12 millions de VU/jour…

Face aux géants de l’hébergement, Oxeva revendique la typologie d’une structure à taille humaine : « On fonctionne en mode start-up, au sein d’un grand groupe », indique Vincent Harmin, qui tient par ailleurs à préserver une proximité dans la relation client.

Le prix, facteur différenciant de la concurrence

Mais comment faire la différence dans le paysage concurrentiel des hébergeurs internet ? Pour Oxeva, la réponse tient en 3 points : l’innovation, l’accompagnement, et… le prix.

Début septembre, Oxeva a d’ailleurs lancé une offre d’hébergement entièrement infogéré à 500 €/mois pour les projets en lancement. Une opportunité pour les e-commerçants qui ne souhaitent pas avoir à se soucier de la lourdeur de l’administration serveur.

L’avenir : le cloud

Oxeva, propose en outre une architecture en cluster qui permet d’ajouter rapidement des serveurs sans interruption de service, avec sauvegarde quotidienne des données sur des systèmes de stockage redondants.

Concentrée essentiellement sur le marché français, la société, qui a réalisé près d’un million d’euros de CA en 2011, axe sa stratégie de développement vers le cloud, un énorme enjeu pour beaucoup d’hébergeurs, de plus en plus préféré par les entreprises. Oxeva poursuit sa recherche dans ce sens, elle investit près de 20 % de son CA en R&D.

Cliquer pour zoomer
 

[Publireportage]

Tags

Marion Moreau

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
[Business case] Oxeva, un hébergeur qui tient la charge
Malgré la crise, SAP dévoile un bénéfice plus important que prévu au second trimestre
Sequoia mène un tour de 100 millions de dollars dans l’app chinoise de lecture interactive Kuaidian
Facebook supprime des comptes pour « comportement inauthentique coordonné »
Facebook: des « décisions problématiques et déchirantes » sur les droits civiques
Covid-19: quelles sont ces entreprises qui ne connaissent pas la crise?
Facebook
Malgré le boycott publicitaire, Facebook « refuse de se montrer responsable vis-à-vis de ses utilisateurs »
Share via
Copy link