A la uneBusiness

Comment GoFundMe veut s’imposer dans le crowdfunding solidaire en France

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

GoFundMe débarque en France. La plateforme américaine de crowdfunding solidaire a en effet traduit son site en français en février pour le lancer officiellement dans l’Hexagone en juin. «Le marché français semble déjà un peu éduqué sur les problématiques de crowdfunding. Il y a une culture du don en France. L’année dernière, il y a autour de 4 milliards d’euros qui ont été donnés en France», explique Pierre Valentin, France Region Manager de GoFundMe.

Fondée en 2010, GoFundMe revendique 40 millions de donateurs dans 150 pays. La plateforme s’est spécialisée dans les campagnes de financement participatif visant à répondre à des problématiques financières plus ou moins urgentes, notamment en matière de soins médicaux, de bénévolat, d’activisme en soutien des réfugiés, d’humanitaire ou encore d’aide aux victimes du terrorisme. Pour se rémunérer, la société américaine prélève une commission fixe de 5% sur les cagnottes, à laquelle s’ajoute une commission de 2,5% sur le mécanisme de paiement et sur les contrôles anti-fraude.

1 million d’euros donnés en France en pré-lancement 

Car dans le flot de campagnes lancées sur GoFundMe, certains en profitent pour se livrer à des pratiques frauduleuses pour abuser de la générosité des internautes. «Sur les plus de 2 millions de campagnes qui ont été lancées depuis la création de GoFundMe, nous avons moins de 0,1% de campagnes frauduleuses», indique Pierre Valentin. Pour faire face à ces pratiques malveillantes, la plateforme a mis en place des mécanismes de contrôle. Elle s’est d’ailleurs armée de data scientitsts pour automatiser les processus de contrôle des campagnes.

Décidée à s’implanter largement en Europe, GoFundMe mise notamment sur la France pour réussir sur les terres de Leetchi, Le Pot Commun ou encore KissKissBankBank. Pour l’heure, Pierre Valentin se montre plutôt confiant : «50 000 donateurs ont donné autour d’un million d’euros en période de pré-lancement.» Cet été, la plateforme de crowdfunding vise les 1 000 campagnes actives en France.

Fondateurs : Andrew Ballester, Brad Damphousse et Andy Ballester

Date de création : 2010

Siège : San Diego 

Activité : plateforme de crowdfunding solidaire

Effectifs : 300 employés 

Voir aussi : [We Love Entrepreneurs] Céline Lazorthes : «Au départ, Leetchi c’était moi et ma subvention jeune dans un appart en coloc»

Bouton retour en haut de la page
Comment GoFundMe veut s’imposer dans le crowdfunding solidaire en France
Orange : l’ère Stéphane Richard définitivement terminée
Dix ans après son entrée en Bourse, Facebook reste incontournable malgré l’image ternie
[Série A] RH : Club Employés lève 7 millions d’euros auprès de MAIF Avenir
[Seed] Rodeeo lève 400 000 euros pour son app de location de véhicules
BeautyTech: le géant britannique Treatwell rachète la startup française Wavy
Facebook, Amazon, Uber, Twitter… Pourquoi la Tech américaine recrute moins qu’avant ?
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Votre adblocker bloque votre acces a FrenchWeb.Fr



Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.

Les adblockers empechent votre acces a FrenchWeb. Pour y acceder, nous vous recommandons de nous ajouter a votre liste de sites autorisés.

Merci et bon surf!

Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media