A la uneActualitéArts et CulturesBusinessEtudesLes ExpertsObjets connectésSemaine de l'emploiTech

Comment le Digital Learning doit accompagner les employés dans l’entreprise de demain

La génération Y, Bring Your Own Device, le Cloud… autant de concepts d’hier qui sont devenus les réalités d’aujourd’hui pour chacun d’entre nous, comme pour les organisations. Pour améliorer leurs capacités d’innovation et prendre leur place sur l’échiquier mondial du business, les entreprises doivent réinventer leurs stratégies de développement en mettant le digital au cœur de leurs processus fonctionnels et métier au service de leurs clients, mais surtout AVEC leurs collaborateurs.

La transformation numérique des entreprises n’est même plus une question

Les mutations technologiques qui s’inscrivent dans une cadence effrénée ont un fort impact sur toutes les entreprises, quels que soient leur secteur d’activité et leur taille. Leur transformation numérique n’est même plus une question ! Les CDO (Chief Digital Officers) sont apparus sur le marché, avec pour mission essentielle de mettre en œuvre cette transformation, autant sur le plan technique, que sur celui des métiers et des usages.

Dans ce contexte, placer le numérique au cœur de l’apprentissage n’est plus une option

D’après l’OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Economiques), les apprenants du XXIème siècle ont pour «langue maternelle» le numérique. Ces nouveaux Apprenants Connectés sont au cœur de ces changements qui impliquent de nouvelles façons de travailler, plus vite, n’importe où, à n’importe quel moment, en toute autonomie.

L’Apprenant Connecté subit l’impact de ces nouvelles technologies qui accélèrent le rythme de vie et de travail, et modifient son comportement. Dans son «Research Bulletin» de novembre 2014, Bersin by Deloitte décrit le «Modern Learner» comme une personne stressée, versatile, impatiente, surchargée, mobile … et connectée bien sûr. Les conséquences sur le comportement de ces personnes sont à prendre en considération : elles ont moins de temps pour faire leur travail et pour apprendre, leur capacité de concentration diminue, leur attention se fait volatile…

Le Digital Learning doit donc s’ajuster aux nouvelles attentes des apprenants connectés en étant accessible en juste-à-temps, flexible, facile d’accès…. Et proposer des modules courts. Et ce d’autant que la perte de productivité globale attribuée à l'insuffisance de compétences en informatique représente en moyenne plus de 14 minutes de temps productif par jour et par employé (Etude de l’Université de Twente – Pays-Bas : «Lost productivity due to IT problems and inadequate computer skills in the workplace» – Janvier 2012).

Le Digital Learning doit donc répondre aux évolutions suivantes:

  • Les technologies ont aboli les frontières entre vie professionnelle et vie personnelle et ont engendré de nouveaux usages qui donnent le sentiment d’une accélération du temps.

  • Les technologies ont également aboli les frontières géographiques, permettant l’accessibilité des informations et des services où que l’on se situe sur le globe.

  • Les collaborateurs sont aujourd’hui stressés, impatients, versatiles… il est donc difficile de leur donner l’envie d’apprendre, car cela demande du temps.

  • La transformation digitale des métiers est irréversible et ouvre la voie de l’innovation. Chaque collaborateur est impacté.

 

Et proposer une nouvelle expérience accessible en moins de 3 clics à tous les collaborateurs qu’ils soient digital native ou qu’ils souhaitent simplement « mettre à jour » des compétences acquises précédemment.  (Exemple : nouvelles fonctionnalités Office 365)

Le Digital Learning doit s’inscrire dans les usages de l’entreprise sur le long terme en :

  • Permettant aux salariés de travailler ET d’apprendre en même temps : micro modules de formation qui collent aux réalités professionnelles quotidiennes et qui vont à l’essentiel sur des demandes ciblées pour les personnes qui veulent apprendre sans mobiliser trop de temps.

  • Répondant aux véritables besoins des apprenants : applications bureautiques et informatiques, solutions collaboratives, Apps, technologies…

  • Facilitant l’accès de tous les collaborateurs à la formation : au bureau ou chez soi, sur PC, tablettes, smartphones… en 7 langues (allemand, anglais, espagnol, français, mandarin, portugais, néerlandais).

  • Renforçant l’efficience de la formation des salariés : parcours de formation personnalisé, suivi des progrès personnels, valorisation de la formation via le certificat de compétences qui peut être partagé sur les réseaux sociaux…

 

[tabs] [tab title= « A propos »]

01Xavier_SILLON_VODECLIC 1.jpgXavier Sillon est le co-fondateur de Vodeclic. Xavier est un entrepreneur passionné par l’impact des nouvelles technologies sur la société. Il est le visionnaire de la solution Vodeclic et manage l’entreprise et sa stratégie de développement au sein du Groupe Skillsoft.

 

[/tab] [/tabs]

[tabs] [tab title= « La Semaine de l’Emploi: »]

Frenchweb se mobilise et organise la cinquième semaine de l’emploi dans le numérique (#SEN5) toute la semaine (portraits, interviews, offres d’emploi, tables rondes…). L’opération #SENFW, destinée à valoriser les opportunités d’emploi dans ce secteur, a lieu tous les 6 mois.

[/tab] [/tabs]

SEN 650*200 2

Crédit photo: Fotolia, banque d'images, vecteurs et videos libres de droits
Tags

Les Experts

Les Experts sont des contributeurs indépendants de FrenchWeb.fr.

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This