ActualitéBusinessRetail & eCommerce

Comment les concurrents d’Amazon profitent du Prime Day

Amazon donne le coup d’envoi du Amazon Prime Day, sa grande campagne de promotion dédiée aux membres Amazon Prime, ce lundi 15 juillet. Pour sa cinquième édition, l’événement débutera à minuit, heure du Pacifique, et se déroulera sur deux journées complètes, jusqu’au 16 juillet. C’est 12 heures de plus que l’année dernière où les soldes s’étaient tenues sur 36 heures. De quoi attirer encore plus de trafic vers le site du géant américain, mais pas seulement. L’Amazon Prime Day rejaillit de plus en plus sur les autres e-commerçants. 

79% de ventes en plus pour certains concurrents

C’est le constat que fait l’étude Adobe Digital Insights, selon laquelle les e-retailers connaissent de plus en plus un effet ‘halo’ provenant du Amazon Prime Day. « Les grands concurrents du e-commerce savent de mieux en mieux tirer profit de cette fête inventée de toutes pièces, démontrant ainsi que le Prime Day n’est plus un événement qui concerne uniquement Amazon», explique l’étude. Et cette année les retombées devraient atteindre un niveau record. Adobe Digital Insights prévoyant un accroissement des ventes de 79% pour les marques les plus performantes.

Mais ces retombées sont soumises à quelques conditions. Dans un premier temps, elles ne concernent que les e-commerçants dont le taux de croissance habituel est au moins équivalent à celui du marché. Puis, la clé est de mettre en place une campagne d’e-mailing réussie pour le Prime Day. En effet, d’après l’enquête d’Adobe Digital Insights, les vendeurs en ligne qui n’avaient pas, ou mal, développé leur campagne d’e-mailing  l’année dernière n’ont vu aucune retombée. Pour les autres, ces campagnes d’e-mailing ont produit une augmentation de 8,85% de leurs ventes pendant l’édition 2018 du Prime Day.

eBay, Walmart, Target… en embuscade

L’influence d’Amazon se fait donc particulièrement ressentir sur cette période. Ainsi ce qui avait commencé comme un événement dédié à la plateforme est en train de se transformer en une sorte de Black Friday global… mais au mois de juillet. De nombreuses autres plateformes lancent leurs propres soldes autour des mêmes dates pour tenter de contrer l’influence de la firme de Jeff Bezos.

eBay a par exemple largement communiqué sur trois semaines de promotion qui ont débuté le 1er juillet avec un point d’orgue le 15 juillet appelé le « Crash Sale ». Target a de son côté prévu un événement nommé le « Deal Days » les 15 et 16 juillet. L’autre géant américain du commerce Walmart, a de son côté lancé son « Google Week » sur une semaine, du 8 au 16 juillet, période pendant laquelle les clients peuvent profiter de réduction sur les produits smart home de Google. Tout le monde veut désormais sa part du gâteau pour ne pas laisser Amazon profiter seul d’une fête que l’entreprise a elle-même créé. Mais cette dernière réagit également. Elle essaye de résister à ces intrusions en adaptant ses offres en fonction des annonces des retailers. À la suite de celle de Walmart, Amazon a par exemple décidé de lancer le « Pre-Prime Day smart home deals », avec des réductions sur ses enceintes connectées Echo une semaine avant la date officielle du Prime Day.

Cette année, l’évènement devrait réunir plus d’un million d’offres et ce dans 18 pays depuis l’ajout des Emirats Arabes Unis au programme. Si Amazon ne communique pas sur ses chiffres issus du Prime Day, Internet Retailer, le magazine de recherche sur l’e-commerce et le retail, estime que les ventes ont atteint 4,19 milliards de dollars lors du Prime Day 2018. 

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici
Comment les concurrents d’Amazon profitent du Prime Day
La startup KineQuantum lève 1 million d’euros pour mettre la réalité virtuelle au service des kinés
La startup uTip lève 1 million d’euros pour monétiser les contenus des youtubeurs
Roger McNamee, ancien investisseur de Facebook, alerte sur le « côté sombre » du réseau social
Désinformation: Emirats arabes unis, Egypte, Espagne… des milliers de comptes supprimés par Twitter
Les offres d’emploi de la semaine
Paris Retail Week: quelles sont les tendances qui vont dessiner le commerce de demain?
Copy link