ActualitéMedia

Comment Libéfood dope ses statistiques d’audience

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

MAJ: Suite à quelques échanges à ce sujet, quelques précisions s’imposent. Comme le releve Julien, le tag Google Analytics ne concerne effectivement que LibéFood et non Liberation.fr qui n’est pas taggé avec Google mais avec Xiti de ATInternet.

L’un des travers dans lequel les médias ne manquent pas de tomber est une course à l’audience effrénée, de manière à rassurer les annonceurs. A ce petit jeu, les artifices sont multiples, et nous aurons l’occasion de revenir sur ces pratiques.

Chez Libération, Libefood est un bon exemple, il s’agit d’un aggrégateur d’informations en provenance de blogs culinaires. Ainsi Libefood ne se contente pas de reprendre une partie du contenu des bloggueurs référencés, de générer de la page, du lien, en bref du SEO, mais lors du renvoi vers le blog, Libefood colle un header « Libefood aime le nom du blog », dans lequel on trouve le code google analytics de Libération LibeFood…

Démonstration en images.

La page d’une reprise d’article sur LibéFood

libefood

L’intégration du header de LibéFood sur le blog de Pascal Weeks, C’est moi qui l’ait fait

scally

Le code Google Analytics de LibéFood présent dans ce header.

google-analytics-libefood

Suivez moi

9 commentaires

  1. 1 – Google Analytics n’est pas un outil certifié par l’OJD

    2 – L’OJD differencie les URLs et appliquent des regles strictes pour eviter ce genre de fraude.

    Ce chiffre ne sera gonflé qu’en interne, les annonceurs se basent sur les stats de l’OJD, ou en tout cas il devrait ;-)

  2. Bonjour,

    Libération est certifié OJD et utilise ATInternet pour le suivi de son trafic.

    Si vous allez sur liberation.fr et regardez le code source, vous y verrez le tag Xiti.
    Et vous ne verrez pas de tag Google Analytics.

    Vous ne verrez pas le tag Xiti sur LibéFood, qui ne rentre donc pas dans les statistiques de Libération.

    LibéFood précise dans la page « à propos », qu’il utilise la technologie de Webelect.fr

    Je me trompe moi aussi plus souvent que je ne le voudrais :)

    Cordialement,

    Julien
    Analyste Web

  3. Un peu comme quand Frenchweb modifie son article « Ce qu’il faut savoir ce matin » passant d’une page globale avec 10 news à 10 mini-pages de 5 lignes pour booster le nombre de pages vues ?

    ;-)

    1. voilà, au détail près qu’il s’agit de contenus fait maison. merci pour le sourire, c’est de bonne guerre ,-)

  4. Cela veut-il dire que le blogueur dont l’article est repris perd en référencement google ? en visites ? merci de préciser, n’étant pas une spécialiste. Je songe à faire retirer mon blog de ce type d’agrégateur.

  5. LibéFood vient de changer de technique à nouveau sans doute suite aux remarques des blogs. Maintenant il y a une page intermédiaire pour dire que LibéFood aime ce blog et puis le lien direct.

    François

  6. Bonjour!

    Est-ce qu’au niveau du référencement cela pénalise le blog original ? Le fait qu’une partie du contenu soit repris ne génère pas du duplicate content ?

    Merci pour vos réponse :)

Bouton retour en haut de la page
Comment Libéfood dope ses statistiques d’audience
Orange : l’ère Stéphane Richard définitivement terminée
[Nominations] Figaro Classifieds, Sendinblue, Mon Petit Placement… Les nominations de la semaine
[DECODE Quantum] A la rencontre d’Anais Dreau, chargée de recherche CNRS en physique quantique
Dix ans après son entrée en Bourse, Facebook reste incontournable malgré l’image ternie
[Silicon Carne] Faire grandir la startup economy
Facebook, Amazon, Uber, Twitter… Pourquoi la Tech américaine recrute moins qu’avant ?
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Votre adblocker bloque votre acces a FrenchWeb.Fr



Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.

Les adblockers empechent votre acces a FrenchWeb. Pour y acceder, nous vous recommandons de nous ajouter a votre liste de sites autorisés.

Merci et bon surf!

Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media