/ InsidersActualitéBusinessTech

[CONFIDENTIEL] TripAdvisor, les licornes en Europe, Altaïde, Twitter…

#Sécurité : TripAdvisor veut signaler les établissements liés à des agressions sexuelles

TripAdvisor veut prémunir ses utilisateurs face aux établissements jugés à risque. Pour cela, le site, qui permet aux internautes de noter des lieux touristiques comme des hôtels ou des restaurants, affiche désormais un avertissement sur les pages des établissements liés à des agressions sexuelle, mais aussi à des problèmes de discrimination et de santé. «TripAdvisor a eu connaissance de certains événements récents et articles de presse au sujet de cet établissement qui ne reflètent peut-être pas le contenu des avis trouvés sur cette page. C’est pourquoi nous vous suggérons de poursuivre vos recherches pour obtenir plus d’informations sur cet établissement lors de la préparation de voyage», est-il ainsi indiqué dans un encadré rouge sur les pages des établissements en question.

Après un signalement, ce message apparaîtra trois mois sur la page de l’établissement, mais sa durée d’apparition sera prolongée si l’établissement fait l’objet de nouvelles plaintes. Néanmoins, TripAdvisor précise que ce message a vocation à être «informatif et non punitif». Un peu léger pour lutter contre d’éventuelles agressions sexuelles… Surtout que le site a jugé bon de supprimer plusieurs commentaires de femmes qui dénonçaient des agressions à caractère sexuel subies dans certains établissements.

TripAdvisor avait ainsi supprimé en 2010 à plusieurs reprises le commentaire d’une touriste américaine dans lequel elle révélait avoir été violée par un membre de l’hôtel Iberostar Paraiso Maya, au Mexique. Le site s’est finalement excusé, expliquant qu’il n’acceptait pas le langage familial à cette époque. TripAdvisor a depuis levé cette restriction.

#Cocorico : Altaïde, seul cabinet de recrutement français dans le Top 25 européen de LinkedIn

Pionnier du recrutement digital, le cabinet Altaïde vient d’être distingué par LinkedIn. Cette semaine, le réseau social professionnel a dévoilé à Londres le LinkedIn Most Socially Engaged, son classement des 25 cabinets de recrutement européens les plus impliqués et influents sur son réseau social professionnel.

Et cocorico ! Altaïde figure à la 17ème place parmi les meilleurs chasseurs de têtes européens, tous secteurs confondus. De plus, il s’agit du seul cabinet français présent dans le classement. «Dès janvier 2004, sept mois après le lancement de LinkedIn, nous avons perçu que ce réseau social allait révolutionner notre métier de chasseur de têtes, et les équipes d’Altaïde ont alors commencé à chasser des candidats sur LinkedIn», rappelle Jacques Froissant (en photo), le CEO d’Altaïde. Et Morgane Sur, directrice générale d’Altaïde, d’ajouter : «Les rapports ont évolué, les réseaux sociaux sont aujourd’hui notre premier outil de sourcing des candidats. Plus de 70% des candidats recrutés chez nos clients y sont identifiés.»

#Étude : combien de licornes compte l’Europe ?

47% des licornes, start-up valorisées à plus d’un milliard de dollars, se trouvent aux Etats-Unis, 37% en Chine. Qu’en est-il de l’Europe ? 57 start-up ont été qualifiées de licornes sur le continent en 2017, selon l’étude «Europe’s Titans of Tech», réalisée par GP Bullhound. Le Royaume-Uni se classe en première position avec 21 licornes, viennent ensuite la Suède et l’Allemagne (7). La France se trouve sur la troisième marche avec 3 licornes : Blablacar, Criteo et Vente-privée.

Même si le nombre de licornes croît, l’Europe se positionne bien loin derrière les États-Unis et la Chine. Cette année, 37 nouvelles licornes ont été recensées pour le premier et 30 pour le second contre 9 pour l’Europe.

Parmi ces 57 licornes, 3 seulement dépassent la barre des 10 milliards de dollars de valorisation. Il s’agit de Spotify (13 milliards de dollars) de Zalando (11,5 milliards de dollars) et de Supercell (10 milliards de dollars). Aucune n’a acqui le statut de titan, soit une valorisation à plus de 50 milliards de dollars.

#Twitter : il est possible de rallonger son nom d’affichage Twitter

Twitter n’a pas fini de nous surprendre. Alors qu’en début de semaine, le réseau social annonçait le passage des tweets à 280 caractères, ce vendredi, l’oiseau bleu a dévoilé l’extension du nombre de caractères pour les noms d’affichage. Il passe de 20 à 50.

Et voici ce que ça donne :

Une nouveauté qui ne résout pas les problèmes connus sur la plateforme, à savoir la modération de certains tweets.

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This